International
URL courte
7211
S'abonner

Le Président turc a reproché à la partie américaine de fournir toujours les armes aux Kurdes syriens en dépit des promesses de mettre fin à ces livraisons.

Intervenant samedi devant les députés de son Parti de la justice et du développement, le Président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau évoqué l'envoi d'armes américaines aux milices kurdes en Syrie.

«Trump a déclaré qu'il n'y aurait plus de livraisons d'armes une fois Daech vaincu. Et pourtant, ces livraisons se poursuivent», a affirmé le dirigeant turc.

Selon lui, la Turquie ne nourrit «aucun plan» à l'égard des États-Unis. «Cependant, il est évident que les États-Unis ont, eux, un plan à l'égard de la Turquie. Dans le nord de la Syrie, un corridor terroriste s'étend de l'est à l'ouest», a constaté M.Erdogan.

«Pourquoi livrer des armes dans la région? Où les USA envisagent de les utiliser, et contre qui? Soit contre l'Iran, soit contre la Turquie, ou, s'ils ont assez de courage, contre la Russie», a-t-il supposé.

Fin novembre, le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a affirmé que le président Erdogan avait obtenu, lors d'un entretien téléphonique, des assurances de son homologue US Donald Trump selon lesquelles Washington cesserait de fournir des armes aux milices kurdes en Syrie.

Lire aussi:

Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Sanofi a commis une «erreur de débutant» en fabriquant son vaccin: une virologue étrille le géant français
Gorbatchev reçoit un message de Biden
Tags:
crise syrienne, livraisons d'armes, Kurdes, Daech, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Mevlut Cavusoglu, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook