Ecoutez Radio Sputnik
    Erdogan réagit à la reconnaissance possible US de Jérusalem comme capitale d’Israël

    Erdogan réagit à la reconnaissance possible US de Jérusalem comme capitale d’Israël

    © REUTERS/ Wolfgang Rattay
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (60)
    65847

    Recep Tayyip Erdogan a menacé de rompre les relations diplomatiques de la Turquie avec Israël, si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale de l’Etat hébreu.

    Si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale d'Israël, la Turquie romprait ses relations diplomatiques avec lui, a annoncé Recep Tayyip Erdogan lors d'une réunion des députés du Parti de la justice et du développement.

    «Jérusalem est la ligne rouge pour les musulmans. Une pareille décision sera un coup dur pour toute l'humanité. Nous ne l'admettrons pas. L'Amérique n'a-t-elle pas d'autres problèmes? Est-ce le seul qui lui reste à résoudre? Nous lutterons jusqu'au bout. Nous pourrions même aller jusqu'à rompre nos relations diplomatiques avec Israël. Je préviens l'Amérique encore une fois et lui conseille de ne rien faire qui pourrait aggraver la crise dans la région», a déclaré le Président turc.

    Il a ajouté que si les Etats-Unis reconnaissaient Jérusalem comme la capitale de l'Etat hébreu, les chefs d'États de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) se réuniraient à Istanbul pour «mettre en mouvement» le monde musulman dans son entier.

    Auparavant, la Maison-Blanche avait annoncé que Donald Trump annoncerait prochainement sa décision.

    En 1995, le Congrès des États-Unis avait approuvé le déménagement de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. A cause de la situation difficile au Proche-Orient, les Présidents américains ont tous depuis systématiquement reporté de six en six mois la mise en application de cette décision. Pendant la campagne présidentielle, Donald Trump avait promis de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l'Etat hébreu.

    Israël a déclaré Jérusalem sa « capitale éternelle et indivisible », y compris les quartiers est et le centre historique, pris à la Jordanie et puis annexés, il y a un demi-siècle.

    La communauté internationale ne reconnaît pas cette annexion et considère le statut de la ville comme l'un des problèmes fondamentaux du conflit au Proche-Orient qui doivent être résolus par un accord avec les Palestiniens, qui revendiquent la partie orientale de Jérusalem. Toutes les ambassades étrangères, y compris celles des États-Unis et de la Russie, sont situées à Tel Aviv.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (60)

    Lire aussi:

    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    L'OCI proclame Jérusalem-Est capitale de la Palestine
    Trump franchira-t-il le Rubicon en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël?
    Tags:
    ambassade, relations diplomatiques, président, capitale, présidence américaine, Organisation de la coopération islamique (OIC), Parti de la justice et du développement (AKP) turc, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Russie, Proche-Orient, Tel Aviv, États-Unis, Jérusalem, Israël, Istanbul, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik