Ecoutez Radio Sputnik
    La mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher à Jérusalem

    Transfert de l'ambassade US à Jérusalem: «risque d'un nouvel embrasement»

    © AFP 2017 AHMAD GHARABLI
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (48)
    7123

    Sans tenir compte des mises en garde que lui ont adressées ces derniers jours les dirigeants arabes et européens, Donald Trump a reconnu officiellement Jérusalem comme capitale d'Israël. Cette décision est un «coup porté au droit international», a déclaré à Sputnik Basem al-Aga, ambassadeur palestinien en Arabie saoudite.

    Le transfert de l'ambassade américaine dans la Ville sainte serait lourd de conséquences dangereuses, la question palestinienne ne concernant pas uniquement le peuple de Palestine, mais l'ensemble des Arabes et des musulmans, a indiqué Basem al-Aga à Sputnik, ajoutant que les États-Unis devraient comprendre qu'aucune démarche en Palestine ne pouvait être unilatérale.

    «Le Président Mahmoud Abbas convoquera une réunion d'urgence de tous les dirigeants arabes pour discuter de la crise. Ensuite, il y aura une convocation des chefs des États islamiques. C'est pour commencer. Parce que transférer l'ambassade à Jérusalem signifie réduire à néant tous les efforts de paix et la reconnaissance de l'occupation. Et cela est fait par une grande puissance devant défendre le droit international! Mais nous voyons bien la position des États-Unis en matière de respect des lois», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Et de prévenir que s'il n'y avait pas de paix à Jérusalem, il n'y en aurait nulle part.

    «J'affirme que cette décision se répercutera non seulement sur la stabilité de la Palestine, mais aussi sur celle de la région et du monde entier. […] On est face au risque d'un nouvel embrasement», a noté le diplomate.

    Selon lui, la décision américaine torpille tous les efforts de Riyad et du Caire en vue d'un règlement pacifique au Proche-Orient.

    «De longues années durant, les Palestiniens se sont attendus au triomphe de la paix et de la justice», a rappelé l'ambassadeur de Palestine en Arabie saoudite.

    Il a par ailleurs évoqué l'entretien téléphonique de la veille entre les Présidents russe et palestinien, Vladimir Poutine et Mahmoud Abbas.

    «À mon avis, c'était un signe de solidarité et de soutien. Le Président Poutine insiste sur la nécessité de régler le conflit entre les deux États et sur le respect du droit international, tout en soutenant les efforts déployés en ce sens par M.Abbas», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Jérusalem, capitale de discorde
    © AP Photo/ Mahmoud Illean

    Israël avait proclamé Jérusalem, y compris Jérusalem-est et le centre historique de la ville, sa «capitale éternelle et indivisible», une décision qui n'a pas été reconnue par la communauté internationale. Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

    En 1995, le Congrès américain a adopté la loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (48)

    Lire aussi:

    «Les USA ne peuvent plus participer au règlement politique de la question palestinienne»
    Politique palestinien: «Trump manque de qualifications pour diriger les USA»
    Trump franchira-t-il le Rubicon en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël?
    Tags:
    président, règlement, conflit, reconnaissance, transfert, capitale, Congrès des États-Unis, Sputnik, Basem al-Aga, Mahmoud Abbas, Vladimir Poutine, Donald Trump, Le Caire, Egypte, Riyad, Arabie Saoudite, États-Unis, Proche-Orient, Palestine, Jérusalem, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik