Ecoutez Radio Sputnik
    Istanbul

    Des Turcs protestent massivement contre la décision «dangereuse» des USA sur Jérusalem

    © REUTERS/ Alkis Konstantinidis
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (53)
    19395

    Alors que les Etats-Unis viennent de confirmer qu’ils reconnaissent Jérusalem comme étant la capitale de l’Israël, plusieurs organisations turques rassemblent leurs membres dans 81 provinces pour protester. Le chef d’une association pour la jeunesse d’Ankara évoque pour Sputnik leurs motifs et leurs objectifs.

    Dans une interview accordée à Sputnik, un des dirigeants de l'Association pour la jeunesse d'Ankara (AGD), Ali Ugur Bulut, a parlé des actions de protestation qui se tiennent mercredi soir dans 81 provinces turques, y compris à Istanbul et à Ankara, contre le fait que les États-Unis ont reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël.

    «Nous envisageons de protester contre cette injustice, en exprimant notre solidarité avec toute la communauté musulmane et toute l'humanité. Ce sera une action très importante. Nous croyons que les forces qui prennent de telles décisions, en faisant face au mécontentement de la part du peuple, seront obligées de revoir leurs actions.»

    M.Bulut a d'ailleurs fait savoir que d'autres protestations et rassemblements sont également prévus dans les jours à venir en Turquie. Et de poursuivre:

    «Nous sommes convaincus que les actions de protestation organisées par notre section d'Istanbul, joueront un rôle important dans le réveil et la concentration des musulmans à travers le monde entier et des représentants des autres confessions qui se prononcent contre cette injustice.»

    D'après M.Bulut, outre de Donald Trump, ses prédécesseurs avaient déjà exprimé leurs intentions de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. La seule différence entre ces précédents chefs d'État américains et l'actuel, c'est l'impulsivité de Donald Trump, trait de caractère qui influe sur ses prises de décisions, estime M.Bulut.

    «Notre but est de protester contre cette démarche erronée et dangereuse», conclut M.Bulut.

    Intervenant mercredi à la Maison-Blanche, le Président américain a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu.

    Jérusalem-est et le centre historique de la ville, sa «capitale éternelle et indivisible», une décision qui n'a pas été reconnue par la communauté internationale. Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

    En 1995, le Congrès américain a adopté une loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (53)

    Lire aussi:

    Ambassade US à Jérusalem: manifestations en Indonésie
    L'OCI proclame Jérusalem-Est capitale de la Palestine
    «Les USA ne peuvent plus participer au règlement politique de la question palestinienne»
    Tags:
    Donald Trump, Tel Aviv, Washington, États-Unis, Jérusalem, Israël, Istanbul, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik