International
URL courte
301359
S'abonner

Pyongyang s'alarme au sujet de la tenue des exercices conjoints américano-sud-coréens et des déclarations récentes d'hommes politiques américains.

Les exercices conjoints des militaires américains et sud-coréens, ainsi que les déclarations récentes des fonctionnaires américains prouvent que Washington s'apprête à frapper la Corée du Nord, annonce l'agence KCNA en se référant à la diplomatie nord-coréenne.

Les diplomates ont noté que «les déclarations guerrières des hommes politiques américains et les exercices visant la Corée du Nord étaient alarmants» pour eux.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a également souligné que «toutes ces déclarations de fonctionnaires américains prévenaient la Corée du Nord de se préparer à la guerre sur la péninsule».

Selon les diplomates nord-coréens, actuellement, «il n'y a qu'une seule question qui se pose: quand la guerre éclatera-t-elle».

Les exercices conjoints des troupes américaines et sud-coréennes ont débuté le 4 décembre et toucheront leur fin le 8 décembre. Selon les médias sud-coréens, ces manœuvres militaires deviendront les plus importantes dans l'histoire.

Les exercices se déroulent sur fond d'essais de missiles nord-coréens, dont le dernier a eu lieu fin novembre.

Auparavant, la Russie et la Chine avaient proposé à la Corée du Nord de déclarer un moratoire sur les essais nucléaires et les tirs de missiles, et aux États-Unis et à la Corée de Sud de s'abstenir d'effectuer des exercices militaires afin de stabiliser la situation dans la péninsule, mais Washington a décidé d'ignorer cette initiative.

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
En continu: L'armée israélienne nie être entrée dans Gaza après avoir annoncé le contraire
Tags:
exercices militaires, ministère nord-coréen des Affaires étrangères, Washington, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook