International
URL courte
Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)
13432
S'abonner

Suite à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’État hébreu prise en dépit des nombreuses mises en garde des pays du Proche-Orient, l’armée israélienne renforce ses effectifs à l’ouest du Jourdain.

L'armée israélienne a annoncé jeudi qu'elle allait déployer des forces supplémentaires en Cisjordanie, territoire palestinien occupé, après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

Une porte-parole de l'armée a indiqué que des bataillons supplémentaires seraient envoyés en Cisjordanie, et que d'autres forces se tenaient prêtes à intervenir, alors que l'annonce de M. Trump fait craindre des violences. Elle n'a pas précisé l'effectif total concerné.

Le mouvement islamiste Hamas a appelé jeudi à un nouveau soulèvement populaire palestinien après la décision du Président américain concernant le statut de Jérusalem. «On ne peut faire face à la politique sioniste soutenue par les États-Unis qu'en lançant une nouvelle intifada», a déclaré le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, dans un discours prononcé depuis la bande de Gaza, indique l'AFP.

Les Palestiniens ont déjà mené deux intifadas contre Israël, en 1987 et en 2000, ainsi qu'une «intifada des couteaux» à partir de la fin 2015.

La décision du Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a déclenché une virulente réaction au Proche-Orient tout comme au-delà de ses frontières. Turquie, Jordanie, Iran, Irak, Syrie et même Arabie saoudite, le traditionnel allié des États-Unis, ont fustigé cette démarche. La France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne ont ouvertement regretté la décision de Donald Trump.

Dossier:
Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)

Lire aussi:

Aucune excuse pour «ceux qui développent de nouveaux plans d’agression», prévient Poutine le Jour de la Victoire
Défilé militaire sur la place Rouge pour célébrer le Jour de la Victoire - vidéo
Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Tags:
Donald Trump, Cisjordanie, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook