Ecoutez Radio Sputnik
    Jérusalem

    Jérusalem: l'Assemblée consultative saoudienne prédit des conséquences «sans précédent»

    © Sputnik. Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    30449

    Selon le chef de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée consultative saoudienne Zahir al Harithi, la décision de Donald Trump sur Jérusalem est lourde de dangers et de conséquences, et de fait: le mouvement islamiste Hamas a déjà appelé à une «nouvelle intifada» contre Israël.

    Donald Trump a surpris tout le monde par sa décision extrêmement dangereuse et a porté un coup aux décisions internationales et au règlement pacifique de la situation autour de la Palestine, ce qui est lourd de dangers et a entrainé des réactions qui ne sont pas encore pris en compte, déclaré à Sputnik le chef de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée consultative saoudienne Zahir al Harithi.

    «Je ne connais pas une autre décision de la Maison-Blanche qui provoquerait une telle tempête de mécontentement, d'indignation et de mépris, comme cela a été le cas pour la décision du Président américain Donald Trump», a déclaré Zahir al Harithi.

    Et d'ajouter: «Trump a ignoré tous les avertissements et a manifesté ouvertement son parti pris. Par sa décision, il a montré une absence de compréhension des finesses, ainsi que des fondements historiques et politiques de la question».

    «Les conséquences seront sans précédent. Cela complique le processus du règlement pacifique et ouvre la porte à un nouveau cycle d'extrémisme et de haine dans la région».

    Le chef de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée consultative saoudienne Zahir al Harithi a appelé la communauté internationale à envoyer «un appel politique à Washington pour le forcer à remettre en cause cette décision désastreuse».

    La décision du Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a déclenché une virulente réaction au Proche-Orient tout comme au-delà de ses frontières. Turquie, Jordanie, Iran, Irak, Syrie et même Arabie saoudite, le traditionnel allié des États-Unis, ont fustigé cette démarche. La France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne ont ouvertement regretté la décision de Donald Trump.

    Dans la bande de Gaza, le Hamas a déclaré que le Président des États-Unis avait ouvert «les portes de l'enfer pour les intérêts américains dans la région». Le Hamas islamiste palestinien a appelé jeudi à un nouveau soulèvement contre Israël (intifada) après la décision de Donald Trump sur Jérusalem.

    En outre, peu après cette déclaration, des centaines de Palestiniens sont descendus dans les rues dans la bande de Gaza pour brûler des drapeaux américains et israéliens ainsi que des photos représentant Donald Trump. Des affrontements relativement mineurs ont également éclaté jeudi entre Palestiniens et militaires israéliens à Hébron, en Cisjordanie, rapporte la chaîne Sky News Arabia.

    Lire aussi:

    Les députés jordaniens appelés à manifester contre la décision de Trump sur Jérusalem
    Israël déploie des renforts militaires en Cisjordanie après l'annonce de Trump
    Jérusalem: sur fond d’escalade, Trump se vante d’avoir tenu sa promesse électorale
    Tags:
    présidence américaine, Zahir al Harithi, Donald Trump, Jérusalem, Palestine, Proche-Orient, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik