Ecoutez Radio Sputnik
    drapeau de Palestine

    «Les USA ne peuvent plus participer au règlement politique de la question palestinienne»

    © REUTERS/ Juan Medina
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (48)
    11231

    La décision du Président américain Donald Trump de reconnaître la ville sainte de Jérusalem comme capitale de l'État hébreu est un coup porté au règlement pacifique de la situation en Palestine, a déclaré à Sputnik Muhammed Qabbani, député libanais.

    La position de Donald Trump est hostile à l'égard des Palestiniens, des Arabes, de l'ensemble des musulmans et des chrétiens. Jérusalem est la ville la plus sacrée pour les chrétiens, et pour les musulmans, la ville sainte vient juste après La Mecque et Médine», a souligné Muhammed Qabbani dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Dorénavant, les États-Unis ne peuvent plus participer au règlement politique de la question palestinienne. Ils sont passés non seulement du côté d'Israël, mais aussi du côté des extrémistes, et la réaction à cette démarche viendra du monde entier», a expliqué l'interlocuteur de l'agence.

    Selon le parlementaire, on doit s'attendre à une vive réaction des Palestiniens au cœur même de la Palestine.

    «Les représentants des diplomaties arabes vont se rencontrer au Caire. En outre, il faut convoquer un sommet arabe et une rencontre des pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) à Istanbul afin d'élaborer une réponse susceptible d'affaiblir l'effet négatif de la décision de Trump pour les Palestiniens et les sites sacrés», a conclu M.Qabbani.

    Donald Trump a déclaré mercredi que l'heure était venue pour les États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'État d'Israël, au mépris des vives réactions de pratiquement toute la communauté internationale et bouleversant la ligne observée depuis des décennies par ses prédécesseurs. Dans un discours, le Président américain a également annoncé avoir ordonné au département d'État de commencer à mettre en œuvre le transfert de l'ambassade des États-Unis de Tel Aviv à Jérusalem.

    Israël avait proclamé Jérusalem, y compris Jérusalem-Est et le centre historique de la ville, sa «capitale éternelle et indivisible», une décision qui n'a pas été reconnue par la communauté internationale. Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

    En 1995, le Congrès américain avait adopté une loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (48)

    Lire aussi:

    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    Trump franchira-t-il le Rubicon en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël?
    Pour la Palestine, Trump lui a déclaré la guerre
    Tags:
    règlement au Proche-Orient, extrémistes, capitale, transfert, reconnaissance, chrétiens, ambassade, musulmans, Organisation de la coopération islamique (OIC), Sputnik, Muhammed Qabbani, Donald Trump, Médine, La Mecque, Jérusalem, Tel Aviv, Istanbul, Le Caire, Palestine, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik