Ecoutez Radio Sputnik
    Jérusalem

    Un politicien iranien explique si Jérusalem deviendra la capitale d’Israël

    CC0 / pixabay
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (54)
    14576

    Dans un entretien accordé à Sputnik, Hossein Sheikholeslam, ancien conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères, a commenté la décision du Président des États-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y transférer l’ambassade américaine.

    Jérusalem ne se transformera jamais en capitale de l'État hébreu, comme le souhaite Donald Trump, parce que presque tous les pays islamiques s'opposent à une pareille initiative, a déclaré à Sputnik Hossein Sheikholeslam, ancien conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères et chef de l'organisation publique iranienne «La liberté de la sainte Jérusalem».

    «Tout d'abord, peu importe ce que veut Trump, il ne réussira jamais. Oui, ils pourraient transférer l'ambassade américain à Jérusalem, mais cette ville ne deviendra jamais le capitale d'Israël.»

    Selon lui, quasiment tous les pays à travers le monde s'élèvent contre une telle démarche du dirigeant des États-Unis, y compris presque tous les pays musulmans.

    «De telles mesures de la part de Trump montrent une seule chose: le Président américain ne souhaite pas que la paix et la tranquillité s'installent au Moyen-Orient. Ses actions ne font que déstabiliser la situation dans la région.»

    Hossein Sheikholeslam a ajouté qu'après la victoire sur Daech, il est temps de restaurer le calme.

    «Mais les États-Unis ne font que réchauffer un nouveau chaudron de conflits.»

    La décision du Président américain de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a déclenché une virulente réaction au Proche-Orient mais aussi partout dans le monde. Turquie, Jordanie, Iran, Irak, Syrie et même Arabie saoudite, traditionnelle alliée des États-Unis, ont fustigé cette démarche. La France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne ont ouvertement regretté la décision de Donald Trump.

    En 1995, le Congrès américain a adopté une loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (54)

    Lire aussi:

    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    Trump franchira-t-il le Rubicon en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël?
    L'OCI proclame Jérusalem-Est capitale de la Palestine
    Tags:
    reconnaissance, Donald Trump, Jérusalem, Turquie, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik