Ecoutez Radio Sputnik
    discussions sur le Brexit

    Bruxelles annonce des «progrès suffisants» sur le Brexit

    © REUTERS/ Eric Vidal
    International
    URL courte
    471

    Après de longues semaines de tractations, les discussions sur le Brexit ont avancé permettant au Royaume-Uni et à l'Union européenne de parvenir à un accord qui ouvre la voie à l'ouverture de la deuxième phase de négociations sur la future relation.

    Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont effectué des progrès suffisants dans les négociations sur les termes de leur séparation pour passer à la seconde phase des discussions sur leurs futures relations commerciales, a annoncé vendredi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, après un entretien avec la première ministre britannique Theresa May.

    «La Commission européenne a aujourd'hui recommandé au Conseil européen de conclure que des progrès suffisants avaient été accomplis au cours de la première phase des négociations au titre de l'article 50 avec le Royaume-Uni», est-il expliqué.

    Les avancées exigées par l'UE ont été réalisées dans les trois dossiers jugés prioritaires: la gestion de la frontière entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord, le règlement financier de la séparation et les droits des citoyens expatriés.

    «Les citoyens de l'Union vivant au Royaume-Uni et les citoyens britanniques installés dans l'UE à 27 conserveront les mêmes droits une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE», assure la Commission.

    Londres a aussi «pris des engagements importants pour éviter la mise en place d'une frontière physique» entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord

    Il revient désormais au Conseil européen, instance qui regroupe les dirigeants des États membres, de valider le constat de la Commission, est-il précisé, comme l'indique l'AFP, dans un communiqué de l'exécutif européen, qui mène les négociations du Brexit au nom de l'UE des 27.

    Lire aussi:

    Après le Brexit, Londres ne veut pas de postes-frontières avec l’Irlande
    L’UE promet d’accueillir l’Irlande unifiée
    Voici pourquoi les Britanniques demandent massivement des passeports irlandais
    Tags:
    Brexit, Commission européenne, Union européenne (UE), Theresa May, Jean-Claude Juncker, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik