Ecoutez Radio Sputnik
    Martin Schulz

    Les «États-Unis d’Allemagne» derrière les «États-Unis d’Europe»?

    © REUTERS / Morris Mac Matzen
    International
    URL courte
    25246
    S'abonner

    En vue de favoriser une intégration européenne plus profonde, le chef du parti social-démocrate d'Allemagne (SPD), Martin Schulz, a proposé de créer les «États-Unis d’Europe» d’ici 2025. Quid des conséquences éventuelles de ce projet d’envergure?

    Le PDG de l'Institut des problèmes régionaux (Russie), Dmitri Zhouravlev, a expliqué dans une interview accordée à la chaîne RT quelles intentions poursuivait selon lui Martin Schulz en appelant à créer les «États-Unis d'Europe» dans un avenir proche.

    «Il ne s'agit pas d'une unification plus profonde de l'Europe, mais de sa transformation en un seul État, à savoir l'Allemagne. (…) Schulz appelle en outre à adopter une nouvelle Constitution. Mais qu'est-ce que cela veut dire? Une seule Constitution sous-entend en fin de compte un seul gouvernement européen. Or, nous comprenons que la domination industrielle de l'Allemagne, la domination de son économie et de son secteur commercial détermineraient pour une large part qui et de quelle façon on élirait dans ce cas», a-t-il expliqué.

    L'expert a également tenu à souligner que la proposition de Schulz serait trop ambitieuse du point de vue pratique et serait plutôt orientée vers l'électorat allemand.

    «De nos jours, il y a plutôt une lutte pour des places au gouvernement allemand que pour une unification de l'Europe. Et ce sujet constitue un moyen pour y parvenir. (…) Auparavant, on avait déjà tenté d'adopter une Constitution paneuropéenne, mais le projet s'était soldé par un échec puisque le parlement de chaque pays aurait dû la ratifié, ce qui était impossible, chaque parlement ayant son propre cycle parlementaire. Du point de vue pratique, ce projet est peu réalisable en l'espace de 8 ans. Il y a beaucoup d'eurosceptiques en Europe, mais même tous les européistes ne voudraient pas s'allier sous le drapeau allemand», a-t-il conclu.

    Tags:
    Union européenne (UE), Martin Schulz, Europe, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik