International
URL courte
2180
S'abonner

Après avoir annoncé le règlement de la crise engendrée par la démission surprise du Premier ministre Saad Hariri, le Président libanais estime que la situation ne se répètera pas.

Le Président libanais Michel Aoun estime que les forces qui ont précédemment provoqué la crise politique dans le pays suite à l'annonce de la démission du Premier ministre Saad Hariri ne recommenceront plus.

«Je suis persuadé [que la crise a été surmontée], car il n'y a pas de désaccords sur le règlement de la crise parmi les Libanais… Je ne pense pas que ceux qui ont déclenché cette crise la répèteront», a déclaré Michel Aoun dans une interview accordée à RT, dont un extrait a été diffusé samedi.

Saad Hariri, qui avait annoncé sa démission le 4 novembre dernier depuis l'Arabie saoudite en dénonçant le rôle déstabilisateur de l'Iran et du Hezbollah libanais, a accepté de «suspendre» sa décision après son retour à Beyrouth. Il a conditionné son maintien aux affaires au respect du principe de «distanciation» vis-à-vis des conflits régionaux.

Michel Aoun a annoncé le 29 novembre que la crise politique ouverte par la démission inattendue de Hariri était close, ce dernier ayant finalement accepté de conserver son poste.

«Nous venons de terminer les discussions avec toutes les forces politiques, au sein et à l'extérieur du gouvernement. Il y a un large accord», a-t-il déclaré au quotidien italien La Stampa.

Lire aussi:

La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
Hezbollah, Saad Hariri, Michel Aoun, Liban
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook