Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi

    La péninsule coréenne engloutie par un «trou noir», selon un ministre chinois

    © Sputnik . Eduard Pesov
    International
    URL courte
    19560

    Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déploré la situation sur la péninsule coréenne, qu’il a comparée à un «trou noir», tout en appellent les parties concernés à s’abstenir d’avoir recours à des mesures musclées.

    Le problème de la stabilisation de la situation sur la péninsule coréenne ressemble à un «trou noir» dans les relations entre la RPDC et la République de Corée soutenue par les États-Unis, s'est désolé le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi.

    Selon lui, la péninsule coréenne «reste engluée dans un cercle vicieux de démonstrations de force et de confrontations, les perspectives ne sont pas optimistes».

    «Nous croyons que l'étape suivante doit consister à étudier l'initiative chinoise d'un «double moratoire» pour sortir du «trou noir d'hostilité» dans laquelle est plongée la péninsule et établir les conditions nécessaires d'une reprise du dialogue», a souligné le chef de la diplomatie chinoise.

    L'idée du «double moratoire», avancée par la Chine et la Russie, prévoit une suspension simultanée des essais nucléaires de Pyongyang et des manœuvres militaires américano-sud-coréennes, afin de relancer les négociations.

    M.Wang a souligné que Pékin ne soutiendrait aucune mesure musclée dans le règlement de la situation sur la péninsule coréenne.

    «En tous cas, la paix et l'espoir ne sont pas encore perdus», a-t-il résumé.

    Les tensions autour de la péninsule coréenne se sont montées d'un cran après que la Corée du Nord a procédé fin novembre à un nouveau tir de missile balistique. Les États-Unis et la Corée du Sud ont, à leur tour, lancé des exercices militaires d'envergure.

    Lire aussi:

    Les USA et la Corée du Sud poursuivront leurs exercices malgré la montée de tension
    Crise nord-coréenne: Pékin appelle à ne pas «mettre de l’huile sur le feu»
    Pékin et Moscou appellent à revenir à leur initiative d’un «double-gel»
    Tags:
    crise coréenne, Wang Yi, Corée du Nord, Corée du Sud, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik