Ecoutez Radio Sputnik
    Al-Aqsa

    Jérusalem: décision de Trump et plan secret d’Israël

    CC0
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (74)
    611387

    La décision de Donald Trump de transférer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem et de reconnaître ainsi la ville sainte comme capitale d’Israël a été commentée pour Sputnik par l’écrivain kurde Faik Bulut, spécialiste du Proche-Orient.

    Tout d'abord par cette démarche, le Président américain Donald Trump manifeste son soutien infaillible à l'État hébreux. Ensuite, Israël fomente sans doute un plan secret qui consiste notamment à judaïser la ville de Jérusalem, a estimé Faik Bulut dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Par sa dernière décision, Trump a montré qu'il œuvrait à la réalisation de ce plan. Néanmoins, la résolution de 1947 des Nations unies stipule explicitement que la ville de Jérusalem n'est ni arabe ni juive ni chrétienne, mais qu'elle appartient à tous les peuples et que par conséquent, elle doit être placée sous contrôle de l'Onu ou d'un comité conjoint, composé de musulmans, de juifs et de chrétiens», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Et de souligner que la décision de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem et de reconnaître ainsi la ville sainte comme capitale d'Israël se trouvait en contradiction flagrante avec ladite résolution des Nations unies.

    «Cette décision a certainement été prise sous l'influence du lobby israélien qui est très actif aux États-Unis. […] D'autre part, les Israéliens prétendent que les vestiges du temple de Salomon se trouveraient enfouis sous la mosquée d'al-Aqsa, ce qui explique les fouilles archéologiques très intenses à cet emplacement. S'il s'avère que le temple de Salomon s'y trouve effectivement, ce site sera proclamé lieu de culte juif», a poursuivi le Kurde.

    Selon ce dernier, la décision de Donald Trump sur Jérusalem est liée tout d'abord à ce projet israélien.

    «Quoi qu'il en soit, nous ne resterons pas les bras croisés, mais interviendrons activement contre cette décision de Trump et le plan d'Israël», a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

    Israël avait proclamé Jérusalem, y compris Jérusalem-est et le centre historique de la ville, sa «capitale éternelle et indivisible», une décision qui n'a pas été reconnue par la communauté internationale. Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

    En 1995, le Congrès américain a adopté une loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Intervenant mercredi à la Maison-Blanche, le Président américain Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (74)

    Lire aussi:

    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    Trump franchira-t-il le Rubicon en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël?
    L'OCI proclame Jérusalem-Est capitale de la Palestine
    Tags:
    mosquée, capitale, reconnaissance, loi, chrétiens, Juifs, musulmans, mosquée Al-Aqsa, présidence américaine, ONU, Sputnik, Faik Bulut, Donald Trump, Jérusalem, Tel Aviv, Proche-Orient, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik