Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump exige de virer le journaliste qui a posté des «photos fake»

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    International
    URL courte
    594

    Donald Trump a demandé au Washington Post de licencier un correspondant qui avait publié sur Twitter des «photos mensongères» d’un discours du Président américain en Floride, bien que le journaliste en question se soit excusé et ait effacé les clichés déformant la vérité.

    Le chef de la Maison-Blanche a demandé le licenciement de Dave Weigel, journaliste du Washington Post qui avait posté sur Twitter des photos de tribunes vides d'un stade où M. Trump devait tenir un discours en l'accompagnant de l'inscription «Plein à craquer».

    Donald Trump a à son tour contesté cette publication et dénoncé la création de «fake news».

    «Dave Weigel du Washington Post a posté une photo bidon d'une arène vide quelques heures avant mon arrivée sur le site, des milliers de personnes attendaient alors à l'extérieur pour y entrer. Voici de vraies photos prises pendant que je parlais. Le stade était complet, beaucoup de personnes n'ont pas pu entrer. J'exige des excuses et des rétractations des FAKE NEWS du Washington Post», a écrit M. Trump sur son Twitter.

    Le journaliste a effacé les clichés en question sur son Twitter et s'est excusé. Cependant, cela n'a pas satisfait le Président américain qui a demandé dans un autre message sur le réseau social le licenciement du correspondant.

    «Dave Weigel du Washington Post vient d'admettre que sa photo était mensongère, elle montrait une arène presque vide hier soir pendant mon discours à Pensacola alors qu'en fait, il savait que le stade était plein à craquer (comme cela s'est vu à la télévision). FAKE NEWS, il devrait être viré», a poursuivi Donald Trump.

    Lire aussi:

    Des «médias menteurs» de nouveau dans le collimateur de Trump
    Les médias US qui diffusent des fake news classés par Trump lui-même
    Trump menace de priver de licence les médias qui diffusent des fakes
    Tags:
    photo, journalistes, Twitter, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik