International
URL courte
2214
S'abonner

La police israélienne a employé des gaz lacrymogènes contre les manifestants palestiniens dans la ville de Bethléem, blessant un correspondant de Sputnik.

Les forces de l'ordre israéliennes ont eu recours à des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants palestiniens à Bethléem, un correspondant de Sputnik présent sur place a été blessé.

Selon le journaliste, une grenade lacrymogène lancée depuis un véhicule blindé israélien est tombée à côté de lui lorsqu'il se trouvait au deuxième étage d'un bâtiment avoisinant. Le correspondant a été par la suite examiné par un médecin, sa santé n'est pas en danger.

Auparavant, les Palestiniens avaient brûlé le drapeau israélien et bloqué la route menant à la frontière avec l'État hébreu à Bethléem en guise de protestation contre la décision de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem.

Mercredi 6 décembre, le locataire de la Maison-Blanche a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée. L'initiative a provoqué la colère du monde arabe et des émeutes dans les territoires palestiniens.

Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a fait savoir que Washington ne déménagerait «probablement» pas son ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem avant au moins deux ans.

Lire aussi:

«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
«La reprise du combat»: des manifestants contre la loi Sécurité globale se réunissent de nouveau à Paris - vidéo
La France passe le seuil des 70.000 décès depuis le début de l’épidémie
La Chine présente un prototype de train à sustentation magnétique conçu pour rouler à 620 km/h – vidéos
Tags:
gaz lacrymogènes, ambassade, protestations, Sputnik, Rex Tillerson, Donald Trump, Bethléem, Jérusalem, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook