International
URL courte
2240
S'abonner

Varsovie n’a pas besoin de l’Ukraine et existera indépendamment de ce qui se passe dans ce pays, a indiqué Jan Parys, chef du cabinet de la diplomatie polonaise.

La Pologne n'a pas besoin de l'Ukraine et existera peu importe ce qui s'y passe, a déclaré le chef du cabinet du ministère polonais des Affaires étrangères Jan Parys lors de la réunion du club de débats Ronin, annonce le portail RMF24.

«Elles [les autorités ukrainiennes, ndlr] estiment que Varsovie est faible, isolée et qu'elle a besoin de l'Ukraine. Ce n'est pas vrai. C'est l'Ukraine qui a besoin de la Pologne. La Pologne gérera très bien sans l'Ukraine», a déclaré M.Parys.

La situation en Ukraine et les relations avec Kiev ne sont pas une condition nécessaire pour l'existence de la Pologne libre, a-t-il souligné.

Néanmoins, une Ukraine forte et indépendante est importante pour la Pologne, a ajouté M.Parys. Mais il a reproché à Kiev la falsification de l'histoire et de persécuter les minorités.

Auparavant, Donald Tusk, Président du Conseil européen avait déclaré qu'il n'y avait pas de la Pologne sécurisée si elle en conflit avec l'Ukraine.

Les relations entre Kiev et Varsovie connaissons récemment des tensions à cause de désaccords sur des questions historiques. La Pologne exprime une attitude extrêmement négative au sujet de l'Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et de ses leaders Stepan Bandera et Roman Choukhevytch qui seraient responsable de massacres de Polonais lors de la Seconde Guerre mondiale. En Ukraine, ils sont reconnus comme héros nationaux et combattants de l'indépendance.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Une mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
relations bilatérales, relations, diplomatie, histoire, Seconde Guerre mondiale, OUN-UPA, Conseil européen, Roman Choukhevitch, Stepan Bandera, Donald Tusk, Varsovie, Kiev, Pologne, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook