International
URL courte
31363
S'abonner

Les États-Unis appliqueront des sanctions supplémentaires à l'encontre de Pyongyang si Pékin refuse de faire davantage pour régler la crise, affirme l'ambassadrice américaine à l'Onu Nikki Haley.

Washington est prêt à «prendre en main» la situation autour de la Corée du Nord si la Chine ne répond pas à ses attentes en la matière, a déclaré Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis auprès de l'Onu.

«La Chine est en mesure de faire davantage, et nous exerçons des pressions sur eux […]. Si la Chine ne fait pas assez, nous prendrons tout en main et nous appliquerons des sanctions supplémentaires», a indiqué la diplomate dans un entretien accordé à la chaîne Fox News.

Selon elle, la Corée du Nord a «dépassé les limites», et les États-Unis n'ont pas l'intention de tolérer cette situation.

Plus tôt dans la semaine, Pyongyang a mis Washington en garde contre toute action visant à imposer un blocus maritime à la Corée du Nord, avertissant que de telles tentatives équivaudraient à des «actes de guerre».

Précédemment, le secrétaire d'État américain Rex Tillerson a évoqué le «droit d'interdire le trafic maritime transportant des marchandises» vers et depuis le pays communiste en réaction à son essai du 29 novembre d'un missile balistique intercontinental (ICBM) capable selon Pyongyang de frapper n'importe quelle partie du continent américain.

Lire aussi:

Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif nie les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Tags:
blocus, sanctions, nucléaire coréen, crise coréenne, missiles intercontinentaux, ONU, Rex Tillerson, Nikki Haley, Chine, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook