Ecoutez Radio Sputnik
    militaires ukrainiens

    Kiev évoque une guerre dont toute l’Ukraine serait victime

    © Sputnik . Andrey Stenin
    International
    URL courte
    9302

    Alors que des affaires sur des pots-de-vin dans des organes de l’Etat font surface en Ukraine, le conflit entre les agences de lutte contre la corruption et le Bureau du procureur général pourrait mener à une guerre dont la victime serait l'ensemble du pays, a déclaré le chef du parquet anti-corruption ukrainien.

    Selon Nazar Kholodnitsky, le chef du parquet anti-corruption ukrainien (SAP), le conflit qui se poursuit entre les agences de lutte contre la corruption et le Bureau du procureur général pourrait aboutir à une guerre dont la victime serait toute l'Ukraine, a-t-il dit aux médias nationaux.

    «Au lieu de lutter contre la corruption réelle, nous nous battons entre nous», a déclaré M. Kholodnitsky, commentant les contradictions entre le parquet anti-corruption (SAP), le Bureau national anti-corruption et le Bureau du procureur général.

    Il a également ajouté que Washington était insatisfait de la situation actuelle.

    «Le premier message que nous avons reçu du département d'Etat américain a été littéralement "nous vous soutenons à 1000%". Le second est que tous les conflits doivent être résolus par des moyens légaux», a dit M. Kholodnitsky, cité par Korrespondent.net.

    Une femme ukrainienne
    © Sputnik . Mikhail Voskresensky
    Auparavant, le Service national ukrainien des migrations avait signalé la détention d'un agent du Bureau national anti-corruption alors qu'il essayait de soudoyer un fonctionnaire du département des migrations. Dans le même temps, le Bureau national anti-corruption estime que le Bureau du procureur général et le Service de sécurité d'Ukraine ont sapé son opération spéciale visant à découvrir le système de corruption dans le service des migrations.

    Le procureur général ukrainien Iouri Loutsenko a déclaré que les actions de l'agent du Bureau national anti-corruption sont illégales et constituent une provocation. Piotr Porochenko a reconnu que les conflits interministériels publics dépassaient la «concurrence raisonnable».

    Lire aussi:

    L’UE lance un projet anti-corruption pour l’Ukraine
    Porochenko désigne le coupable de la corruption en Ukraine
    "Porochenko, Président ou oligarque?", s’interroge le parti de Merkel
    Tags:
    migration, pot de vin, lutte contre la corruption, corruption, procureure, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik