Ecoutez Radio Sputnik
    Avions russes en Syrie

    La Russie précise les détails de son retrait de Syrie qui vient de commencer

    © Photo. Russian Defense Ministry
    International
    URL courte
    Retrait des troupes russes de Syrie (décembre 2017) (13)
    6291

    23 avions et une unité des forces spéciales russes quitteront le territoire syrien après la décision de Moscou de retirer la majeure partie de son contingent militaire du pays.

    Les pilotes russes sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie
    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    La Russie retirera de Syrie 23 avions, ainsi que ses policiers militaires, ses forces spéciales et un hôpital de campagne, a fait savoir le commandant du contingent militaire russe en Syrie, Sergueï Sourovikine.

    «J'ai reçu l'ordre et ai procédé au retrait de 25 aéronefs, dont 23 avions de diverses modifications et deux hélicoptères Ka-52, ainsi que du contingent militaire impliquant une unité de police militaire de la Fédération de Russie, une unité des forces spéciales, un hôpital de campagne et un centre de déminage», a déclaré le général-colonel devant le Président russe Vladimir Poutine, en visite sur la base aérienne de Hmeimim en Syrie.

    Selon l'officier, les forces russes qui resteront sur le territoire syrien sont capables de remplir les missions qui leur seront assignées dans le cadre de l'opération de stabilisation de la situation dans le pays.

    Plus tôt dans la journée, le chef du Kremlin a annoncé le retrait de la majeure partie du contingent militaire russe encore stationné en République arabe syrienne.

    Selon lui, en deux ans, les Forces armées russes en coopération avec l'armée syrienne ont défait le groupe terroriste international «le plus apte au combat».

    Dossier:
    Retrait des troupes russes de Syrie (décembre 2017) (13)

    Lire aussi:

    La Russie veut façonner l’ordre mondial, et elle y parvient, selon Merkel
    Opération en Syrie: des milliers de Syriens soignés dans les hôpitaux militaires russes
    Quelles armes russes resteront en Syrie?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik