Ecoutez Radio Sputnik
    Des Rafale françaisDoha, Qatar

    Armes occidentales pour Doha: nouvelle spirale dans la course aux armements dans le Golfe?

    © Sputnik. Grigory Sysoev © REUTERS/ Naseem Zeitoon
    1 / 2
    International
    URL courte
    173

    Une commande faite à la France de 12 Rafales suivie de l’intention d’acquérir des véhicules blindés de combat et d’infanterie, puis le contrat d'acquisition de 24 chasseurs polyvalents Typhoon coûtant la bagatelle de 6,8 milliards d’euros. Le Qatar s’arme et selon un expert interrogé par Sputnik la lutte antiterroriste n’est qu’une des raisons.

    Les pays du Golfe acquièrent activement de nouveaux armements. Comme le rappelle Hicham Jaber, chef du centre de recherches stratégiques des problèmes sur le Proche-Orient, la bagatelle de 700 milliards de dollars ont été dépensés ces derniers temps par les pays arabes pour les contrats d’armements. La raison? Elle ne se limite pas à la lutte contre le terrorisme, explique cet expert dans son commentaire à Sputnik.

    «Les armements ne sont pas achetés que pour lutter contre le terrorisme, mais aussi pour combattre un ennemi potentiel. Les États-Unis persuadent les pays du Golfe que l’Iran est cet ennemi potentiel bien que ce pays n’ait fait aucune allusion au sujet d’une quelconque éventualité de guerre», explique-t-il.

    Comme le souligne M.Jaber, en conséquence, des armements acquis restent stockés dans le désert, se transformant progressivement en une masse de métal.

    «Ces dernières années, les États-Unis ont autorisé les pays arabes à élargir leur arsenal militaire et à acquérir des armements à des pays européens, par exemple à la Russie et à la France. Toutefois, ces montants sont relativement modestes et les États-Unis restent le principale fournisseur», pointe-t-il.

    Un marché d’écoulement

    D’après M.Jaber, les Américains savent comment inciter les pays arabes à augmenter leurs dépenses militaires. Ce sont eux qui maintiennent les tensions dans la région pour avoir un marché d’écoulement permanent.

    Et d’ajouter que la guerre en Irak avait été fomentée dans ce même but. D’ailleurs, la plupart d’armements étant destinés à la guerre contre une armée régulière, ils ne peuvent pas être employés lors de la lutte antiterroriste.

    Quid des armements acquis par le Qatar?

    Quant au Qatar et ses récents contrats, selon l’interlocuteur de l’agence, il s’agit d’une démonstration de la force militaire et du fait qu’il investit dans l’économie des pays-amis.

    «Doha cherche à acquérir un nombre maximal d’alliés pour confronter le reste des pays du Golfe», estime-t-il.

    Lire aussi:

    Les Émirats, une nouvelle cible de Washington ou un nouveau client?
    Un changement d’attitude US envers le Qatar?
    Le Qatar, accusé d’exacerber la crise diplomatique, menacé de sanctions
    Tags:
    conflit, armements, Pays du Golfe, Qatar, Iran, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik