International
URL courte
14317
S'abonner

Considérant l’examen par l’Onu des problèmes des droits de l’homme en Corée du Nord comme un «un mépris de la Charte» des Nations unies, Pyongyang estime cependant avoir remporté une victoire politique contre les États-Unis.

Les États-Unis et leurs alliés ont perdu contre la Corée du Nord dans le «conflit politique et militaire», a déclaré la représentation nord-coréenne à l'Onu, en marge d'une séance du Conseil de sécurité consacrée aux droits de l'homme en Corée du Nord.

Les diplomates nord-coréens ont déclaré que la séance de l'Onu était «un mépris de la Charte de l'organisation» et «un acte contre la volonté de la plupart des États membres de l'Onu».

«Cela démontre de manière évidente que le Conseil de sécurité est devenu un instrument entre les mains des États-Unis et que la confiance de la communauté internationale dans le Conseil de sécurité a touché le fond, et cela met en relief la nécessité de réformer le Conseil de sécurité de l'Onu», lit-on dans la déclaration de la représentation permanente citée par les médias.

Si les États-Unis et d'autres forces hostiles pensent intimider la Corée du Nord en discutant «au Conseil de sécurité des questions relatives aux droits de l'homme, ce ne sont que des rêves qui ne deviendront jamais réalité», a encore indiqué Pyongyang.

Auparavant, l'ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies Nikky Haley avait déclaré que si la Chine ne faisait pas suffisamment pression sur la Corée du Nord, Washington «prendrait la situation en main» et adopterait de nouvelles sanctions.

Lire aussi:

Un «confinement très serré» fait partie des scénarios envisagés, selon le gouvernement
La mère de Yuriy accusée d'exploitation de femmes de ménage ukrainiennes, selon Libération
Le professeur Raoult s’en prend au gouvernement et au Conseil de l’Ordre des médecins
Troisième confinement: «La France est le pays des révolutions» et «on est à la limite», lance Philippot
Tags:
Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook