International
URL courte
314
S'abonner

Les Japonais ont choisi l'idéogramme «Nord» pour symboliser l'année 2017 marquée par la montée de tensions autour des dossiers nucléaire et balistique nord-coréens.

Chaque année en décembre, les Japonais attendent l'idéogramme de l'année qui doit réunir en quelques traits les évènements de l'année écoulée. En 2017, l'Association pour l'examen des capacités en caractères chinois a opté en faveur du caractère «Nord» (kita).

L'idéogramme a été tracé sur une feuille de papier blanc de deux mètres de côté par le supérieur du temple Kiyomizu dominant Kyoto. La calligraphie sera exposée dans le pavillon du temple jusqu'au 31 décembre, après quoi elle sera conservée dans un musée.

Le choix des Japonais reflète bien leurs craintes face à la montée des tensions autour de la péninsule coréenne et à une série inédite de tirs de missiles réalisée par la Corée du Nord en 2017. Fin août, un missile balistique nord-coréen a survolé l'île d'Hokkaido avant de s'abîmer dans le Pacifique à 1.180 km à l'est de l'île.

L'idéogramme de l'année est une tradition assez récente au Japon. Elle remonte à 1995, année marquée par le séisme dévastateur de Kobe, qui a fait près de 6.500 morts. Cette année-là l'idéogramme «tremblement» avait été choisi.

En 2011, pour symboliser une année marquée par le séisme, le tsunami et l'accident nucléaire de Fukushima, les Japonais avaient choisi l'idéogramme «lien» censé rappeler l'importance des relations humaines.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Une pitbull enceinte se lance dans un combat mortel avec un cobra pour sauver ses maîtres – vidéo
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
missiles intercontinentaux, crise coréenne, menace nord-coréenne, idéogrammes, Hokkaido, Corée du Nord, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook