International
URL courte
Аggravation du conflit israélo-palestinien (2017) (16)
2213
S'abonner

De nouveaux affrontements sur la rive occidentale du Jourdain ont fait 377 blessés ce mercredi, a indiqué à Sputnik le porte-parole du Croissant rouge palestinien, Erab Elfokaha.

Tandis que les tensions ne cessent de croître entre Palestiniens et Israéliens, les affrontements sur la rive ouest du Jourdain ont fait un peu moins de 400 blessés, a déclaré à Sputnik Erab Elfokaha, porte-parole du Croissant rouge palestinien.

«377 personnes ont reçu des blessures sur la rive occidentale, y compris à Jérusalem et Gaza», a précisé M.Elfokaha, confirmant qu'aucun mort n'était pas à déplorer.

Une nouvelle flambée de violences entre Palestiniens et Israël a éclaté après que Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. Les échanges de frappes se sont intensifiés entre Palestiniens et Israéliens après la décision du Président américain.

Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

En 1995, le Congrès américain a adopté la loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

Dossier:
Аggravation du conflit israélo-palestinien (2017) (16)

Lire aussi:

Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Expulsée d’un sauna à cause de son maillot de bain jugé «inapproprié», elle soupçonne une autre raison – photo
Tags:
tensions, blessés, émeutes, Jourdain, Rive Ouest du Jourdain, Palestine, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook