Ecoutez Radio Sputnik
    Un char israélien près du point de passage d'Erez

    Israël ferme la frontière avec la bande de Gaza

    © AP Photo/ Ariel Schalit
    International
    URL courte
    Аggravation du conflit israélo-palestinien (2017) (16)
    15315

    L'État hébreu a pris la décision, pour des raisons de «sécurité», de fermer la frontière avec la bande de Gaza, selon le service de presse de l'armée.

    Israël va fermer jeudi la frontière avec la bande de Gaza, a annoncé le service de presse de l'armée de l'État hébreu. La décision concerne les postes-frontière d'Erez et de Kerem Shalom.

    «Vu les incidents relatifs à la sécurité et les résultats de l'analyse de la situation, le point de passage commercial de Kerem Shalom et celui piéton d'Erez seront fermés demain (jeudi, ndlr).»

    Une nouvelle flambée de tensions entre Palestiniens et Israël a éclaté après que Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. Les échanges de frappes se sont intensifiés entre Palestiniens et Israéliens après la décision du Président américain.

    Le statut de la ville est l'un des problèmes-clés du processus de paix au Proche-Orient. Toutes les ambassades étrangères en Israël se trouvent à Tel-Aviv.

    En 1995, le Congrès américain a adopté la loi prévoyant le transfert de l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Mais à cause du statut contesté de cette ville et de l'importance de cette question pour les pays arabo-musulmans, tous les Présidents américains signaient tous les six mois une dérogation à cette loi.

    Dossier:
    Аggravation du conflit israélo-palestinien (2017) (16)

    Lire aussi:

    Donald Trump reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël (vidéo)
    Tsahal frappe les positions palestiniennes, ripostant au tir de roquette
    L’armée israélienne emploie du gaz contre les Palestiniens massés à la frontière
    Tags:
    tensions, sécurité, fermeture, frontière, Bande de Gaza, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik