Ecoutez Radio Sputnik
    le ministère russe de la Défense

    Poutine: une Défense russe au juste prix, dans le respect des traités de désarmement

    © Sputnik . Natalia Selivestrova
    International
    URL courte
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
    2141

    Moscou assurera sa sécurité sans s'impliquer dans la course aux armements, ne dépensant pour son budget militaire qu'une somme relativement réduite par rapport à celle prévue par les États-Unis, selon Poutine. Le Président russe a par ailleurs réaffirmé son attachement aux traités de désarmement signés par la Russie.

    La Russie n'a pas l'intention de sortir des traités qu'elle a signés, dont le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), a déclaré Vladimir Poutine au cours de la conférence de presse tenue ce 14 décembre à Moscou.

    En même temps, il a mis en garde Washington contre la sortie du traité START-3 de réduction des armes stratégiques.

    Concernant les dépenses militaires russes, le Président a souligné qu'elles étaient équilibrées, afin d'assurer la sécurité du pays et de ne pas porter préjudice à l'économie du pays.

    «Nos dépenses militaires sont chiffrées à près de 46 milliards de dollars, alors que les États-Unis prévoient de dépenser pour les mêmes fins en 2018 près de 700 milliards de dollars», a souligné le Président.

    «La Russie assurera sa sécurité sans s'impliquer dans la course aux armements», a déclaré le chef d'État russe.

    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    © Sputnik .
    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    Dossier:
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)

    Lire aussi:

    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    «La Russie équilibre ses dépenses militaires par son économie»
    La blague du poignard vendu, ou comment Poutine explique les dépenses militaires russes
    Tags:
    Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI), Vladimir Poutine, Washington, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik