International
URL courte
Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
783
S'abonner

En évoquant les bombardements atomiques d'Hiroshima et Nagasaki en août 1945, Vladimir Poutine a appelé Washington et Pyongyang à ne pas exacerber la situation autour de la péninsule coréenne.

Intervenant lors de sa 13e grande conférence de presse à Moscou, le Président russe a souligné qu'un éventuel conflit entre les États-Unis et la Corée du Nord pourrait avoir des «conséquences catastrophiques» pour le monde.

«Oui, les États-Unis ont déjà utilisé l'arme nucléaire contre le Japon et, à mon avis, sans raison valable. Mais à présent il n'y aucun besoin de le faire [contre la Corée du Nord, ndlr]», a indiqué Vladimir Poutine.

«Il faut être extrêmement prudent», a ajouté le Président.

Les tensions autour de la péninsule coréenne sont montées d'un cran après que la Corée du Nord a procédé fin novembre à un nouveau tir de missile balistique. Les États-Unis et la Corée du Sud ont, à leur tour, lancé des exercices militaires d'envergure. Des médias sud-coréens ont cependant annoncé que Séoul et Washington n'envisageaient pas d'actions militaires contre la Corée du Nord, ni un blocus naval.

Dossier:
Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
Togo: Sitôt construit, un barrage s'écroule… les espoirs des villageois aussi – photos
Tags:
États-Unis, Corée du Nord, Vladimir Poutine, Kim Jong-un, Donald Trump, bombardements nucléaires d'Hiroshima et Nagasaki, arme nucléaire tactique