International
URL courte
Sous-marin disparu en Argentine (50)
20473
S'abonner

Dans une lettre écrite neuf jours avant la disparition du sous-marin San Juan, un sous-officier argentin aurait parlé à sa famille des activités suspectes menées par des hélicoptères britanniques dans la région, selon les médias. Le Royaume-Uni dément toutes ces allégations.

L'un des membres de l'équipage du sous-marin argentin disparu aurait écrit dans une lettre à sa famille, le 4 novembre, soit neuf jours avant la disparition de San Juan, que le sous-marin était surveillé par un hélicoptère militaire britannique, a fait savoir le journal américain La Gaceta.

«Lundi, c'est un hélicoptère britannique qui nous cherchait; hier, des Chiliens. Il y a beaucoup d'actions ici», écrit le journal, citant la lettre du sous-officier Roberto Daniel Medina.

Selon les médias, M. Medina a également fait savoir que le sous-marin passait près des îles Malouines, au centre d'un différend territorial entre le Royaume-Uni et l'Argentine.

Le porte-parole de la Marine argentine a souligné que la zone où le sous-marin s'était trouvé à ce moment était souvent survolée par des hélicoptères.

«Je ne pense pas qu'il y ait d'arrière-pensées politiques», a-t-il toutefois déclaré.

Les autorités britanniques ont quant à elles démenti les allégations selon lesquelles un hélicoptère britannique aurait surveillé le sous-marin San Juan.

«Cette histoire ne colle pas du tout à la réalité», a dit le porte-parole de la Royal Navy cité par le Daily Mirror.

La Marine britannique a également souligné que le Royaume-Uni n'avait pas d'hélicoptères ASM basés sur les îles Malouines.

Le contact avec le sous-marin diesel-électrique ARA San Juan, à bord duquel se trouvaient 44 personnes, a été perdu le 15 novembre. Le 30 novembre la Marine argentine a annoncé l'abandon des recherches d'éventuels survivants, tout en poursuivant les opérations pour retrouver le submersible dans l'Atlantique Sud.

Dossier:
Sous-marin disparu en Argentine (50)

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
sous-mariniers, disparition, sous-marins, Marine argentine, Royal Navy (Royaume-Uni), îles Malouines, Argentine, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook