Ecoutez Radio Sputnik
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine

    Poutine désigne le point faible de l’opposition russe

    © Sputnik . Alexey Malgavko
    International
    URL courte
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
    7211

    L’opposition russe doit présenter un plan d’action efficace, sinon, un scénario à l’ukrainienne pourrait se produire en Russie, a déclaré Vladimir Poutine répondant à la question de la candidate «contre tous», Ksénia Sobtchak, venue à la grande conférence de presse en tant que journaliste.

    Des «Maïdan» auraient lieu et des «Saakachvili» courraient dans les rues en Russie au cas où l'opposition russe accède au pouvoir sans aucun plan d'action, a indiqué Vladimir Poutine répondant à la question de la candidate à l'élection présidentielle Ksénia Sobtchak, lors de son grand oral ce jeudi.

    «L'opposition doit mettre en avant un programme clair d'actions positives. Vous êtes voilà "contre tous". Et qu'est-ce que vous proposez?», a indiqué le dirigeant russe.

    Selon lui, si l'opposition n'a aucun plan, le scénario ukrainien pourrait se répéter, ce qui est inacceptable, les Russes s'étant opposés à une telle évolution de la situation.

    La question de Mme Sobtchak était consacrée à l'opposant russe Alexeï Navalny.

    Les relations entre Mikhaïl Saakashvili, ancien Président géorgien, et les autorités ukrainiennes sont assez tendues. Nommé gouverneur de la région d'Odessa en mai 2015, il a démissionné de son poste en novembre 2016, expliquant sa décision par les difficultés rencontrées pour combattre la corruption.

    En octobre dernier, M.Saakashvili a appelé ses partisans à réclamer la destitution du chef d'État ukrainien Piotr Porochenko ainsi que la mise en œuvre de réformes urgentes.

    Le 5 décembre, Mikhaïl Saakachvili a été interpellé dans le cadre d'une enquête pour collusion avec des membres de groupes criminels et recel de leur activité. Mais l'interpellation n'a pas duré longtemps car il a été libéré par ses partisans.

    Vendredi 8 décembre, M.Saakachvili a été interpellé une nouvelle fois et placé dans un centre de détention du Service de sécurité d'Ukraine (SBU). Lundi 11 décembre, un tribunal de Kiev n'a pas satisfait la requête du parquet de placer Mikhaïl Saakachvili en résidence surveillée. Le procureur général ukrainien Iouri Loutsenko a promis une action en appel.

    Dossier:
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    élection présidentielle, opposition, Ksénia Sobtchak, Alexeï Navalny, Mikhaïl Saakachvili, Vladimir Poutine, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik