Ecoutez Radio Sputnik
    le référendum kurde

    Poutine sur le référendum kurde: tout doit se produire dans le cadre de la loi

    © Sputnik. Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)
    192

    La question de l’indépendance du Kurdistan irakien doit être réglée dans le respect des normes juridiques et de l'intégrité territoriale de la République d'Irak, estime Vladimir Poutine.

    Intervenant lors de sa 13e grande conférence de presse à Moscou, le Président russe a commenté la situation relative au Kurdistan irakien.

    «Tout devrait se produire sans déclarations brusques et dans le cadre de la loi actuelle, dans le respect de l'intégrité territoriale de l'Irak», a déclaré le Président.

    Selon Vladimir Poutine, des entreprises russes travaillent en Irak et dans le Kurdistan irakien et Moscou espère que cette coopération profitera à toutes les parties.

    «Nous avons historiquement une très bonne relation de confiance avec le Kurdistan et les Kurdes dans leur ensemble. Je comprends la complexité de ce problème dans la région, la diversité de cette complexité. Mais, compte tenu de tous ces moments délicats, nous partons du fait que rien ne nous empêche de développer nos relations avec le peuple kurde et nous allons les développer», a ajouté M.Poutine.

    Lors du référendum organisé le 25 septembre dernier, près de 93% des électeurs se sont prononcés en faveur de l'indépendance du Kurdistan irakien.

    Les autorités de Bagdad ont pour leur part qualifié le référendum kurde d'illégal avant de souligner qu'elles ne négocieraient pas avec le gouvernement régional tant que les résultats du vote ne seront pas annulés.

    Dossier:
    Grande conférence de presse de Vladimir Poutine (2017) (21)

    Lire aussi:

    Le Kurdistan irakien prêt à «geler les résultats» du référendum d’indépendance
    Moscou prône la voie pacifique dans toutes les questions entre Bagdad et les Kurdes
    Le président du Kurdistan irakien accuse les USA de chercher à «punir» la région
    Tags:
    référendum, Kurdes, Vladimir Poutine, Kurdistan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik