International
URL courte
305
S'abonner

Pour protester contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, les autorités municipales de Nazareth, en Galilée, ont pris la décision de ne pas organiser cette année de festivités à l’occasion de Noël.

Aucune manifestation publique de Noël ne sera organisée cette année dans la ville de Nazareth, située dans le nord d'Israël. C'est son maire qui l'a annoncé, précisant que cette décision avait été prise pour protester contre celle du président Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Ali Salam, le maire de Nazareth, dont la population est majoritairement composée de musulmans et de chrétiens, a déclaré jeudi que le marché et le festival de Noël étaient annulés.

Selon lui, la décision prise par le président américain privera cette année les habitants et les pèlerins chrétiens de la «joie» des célébrations.

Les festivités de Noël sont une manifestation annuelle extrêmement importante pour l'économie de la ville et dont les commerçants qui s'y sont activement préparés ne pourront pas profiter.

Le Président Donald Trump a annoncé le 6 décembre que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée de Tel Aviv. L'initiative a provoqué la colère dans de nombreux pays — en Indonésie, dans le monde arabe, ainsi que des émeutes dans les territoires palestiniens. Des heurts entre manifestants et forces de sécurité israéliennes ont fait au moins 1.100 blessés et au moins deux morts en Cisjordanie et à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Lire aussi:

«Tu vas en prendre plein la gueule»: un maire met en garde Macron qui prépare son tour de France
L’eau: l’arme secrète d’Erdogan contre la Syrie
Marine chinoise face à l’US Navy: «Les rapports de forces sont en train de s’inverser en nombre»
La natalité française s’écroule, Bayrou demande davantage d'immigrés: comme un air de déjà-vu?
Tags:
Donald Trump, Ali Salam, Nazareth, Israël, Palestine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook