International
URL courte
Par
40753
S'abonner

Si la Marine russe reçoit un coup de renouveau, c’est sans doute pour lancer une nouvelle attaque rusée contre l’Otan, soupçonne l’Alliance. À en croire un haut-responsable britannique, la Main du Kremlin ciblerait les câbles sous-marins pour plonger dans le chaos le commerce international et priver d’Internet les Occidentaux.

La Grande-Bretagne tire la sonnette d'alarme: une nouvelle menace pèse sur les pays de l'Otan. Et le danger provient, tradition oblige, de la Russie, que l'on soupçonne cette fois de mijoter une attaque sur les câbles sous-marins qui sillonnent le fond des mers et des océans et véhiculent près de 97% des communications du globe.

«La Grande-Bretagne et l'Otan doivent accorder une priorité à la protection des lignes de communication», écrit le site de la BBC, citant Stuart Peach, le chef d'État-major des armées britanniques.

Visiblement préoccupé par la «modernisation de la Marine russe, dont des sous-marins et des navires nucléaires ainsi que conventionnels», le haut-responsable militaire semble expliquer par ce coup de renouveau les dangers qui, à l'en croire, planent désormais sur le réseau des câbles sous-marins du monde.

«Pouvez-vous imaginer un scénario où ces câbles seraient coupés ou rompus, ce qui serait immédiatement et potentiellement catastrophique à la fois pour notre économie et notre mode de vie», interroge-t-il, avant de poursuivre: «Parce que la Russie, en plus des nouveaux navires et des sous-marins, continue de perfectionner à la fois les moyens de guerre non conventionnelle et informationnelle».

Seulement, il y a un hic. M. Peach s'est gardé d'expliquer les motivations qui auraient pu mener la Russie à s'attaquer à ces câbles, dont le réseau compte près de 880.000 km de fils, distance qui fait 22 fois le tour de la Terre. Une fois ces derniers rompus, plusieurs pays risqueraient de rester sans communication ni Internet. Comment alors Moscou pourrait-il poursuivre sa présumée «guerre informationnelle»?

Reste d'ailleurs à rappeler qu'espace et fonds marins sont interdépendants et que les serveurs russes font eux aussi partie de ce système de câbles global et en bénéficient. Eh oui, il n'y pas seulement que des sous-marins en Russie, il y a aussi Internet, que la Main du Kremlin surfe de temps en temps pour échanger des données. Soyez donc tranquilles, tant que les Russes en auront besoin, ces gentils câbles sous-marins n'auront rien à craindre!

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
câble, menace russe, Atlantique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook