Ecoutez Radio Sputnik
    London Mayor Boris Johnson

    L’Ambassade russe en UK taquine Boris Johnson en amont de sa visite à Moscou

    © AFP 2018 Justin Tallis
    International
    URL courte
    10351

    Une série d’avertissements émis par un député travailliste à l’occasion d’un prochain déplacement du chef de la diplomatie britannique Boris Johnson à Moscou n’a pas manqué de faire réagir la diplomatie russe.

    Après avoir plusieurs fois reporté son déplacement, le ministère britannique des Affaires étrangères semble enfin déterminé à se rendre à Moscou. Or, la perspective de cette visite, première de ce genre depuis cinq ans et prévue fin décembre, a visiblement préoccupé Chris Bryant, adversaire travailliste de Boris Johnson. À l'approche du déplacement, ce dernier a pris soin d'émettre une série de conseils concernant les mesures de précautions que le ministre devrait prendre dans la capitale russe.

    Dans les colonnes du Times, l'homme politique a notamment conseillé au chef de la diplomatie britannique de laisser à Londres son portable ou tout autre gadget ayant accès à Internet. Dans le cas contraire, met-il en garde, Boris Johnson risque de devenir une proie facile pour le FSB, impatient de le mettre à l'écoute. Selon Chris Bryant, une fois la frontière russe traversée, le ministre britannique devrait par ailleurs faire attention à la nourriture proposée, car celle-ci pouvait être «empoisonnée», et éviter de prendre seul l'ascenseur.

    Cette liste de conseils n'a pas manqué de faire réagir l'Ambassade russe au Royaume-Uni, qui a diffusé sur Twitter une photo montrant un extrait de la publication accompagnée d'une légende:

    «Faites avant tout gaffe aux ours dans les rues de Moscou (pourquoi Bryant a-t-il omis ce point?)»

    Cela fait cinq ans qu'aucun chef de la diplomatie de la Perfide Albion n'a mis un pied sur le territoire russe. La perspective d'une telle visite a été évoquée pendant la rencontre entre la première ministre britannique Theresa May et le Président russe Vladimir Poutine en septembre 2016 qui a eu lieu en Chine. Initialement prévue fin mars, celle-ci a tout de même été reportée à décembre.

    Lire aussi:

    Quel bon vent a amené Boris Johnson en Russie?
    La diplomatie russe ironise sur l'annulation de la visite de Boris Johnson à Moscou
    L’ambassade russe à Londres taquine Boris Johnson: «Lavrov n’a pas besoin d’un char»
    Tags:
    conseil, déplacement, visite, Boris Johnson, Royaume-Uni, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik