Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau belge

    Comment la diplomatie belge fait avancer la condition féminine à Téhéran et Riyad

    © AP Photo / Geert Vanden Wijngaert
    International
    URL courte
    793

    La diplomatie belge a fait un geste significatif en chargeant deux femmes ambassadrices de représenter le Royaume dans les pays où la condition des femmes est difficile.

    Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a approuvé la nomination de Dominique Mineur au poste d'ambassadrice de Belgique en Arabie saoudite et de Véronique Petit à celui d'ambassadrice en Iran, annoncent les médias locaux.

    Ainsi, la Belgique devient le premier pays au monde à déléguer deux femmes à Riyad et à Téhéran pour les cinq prochaines années.

    En Iran, les femmes restent souvent cantonnées à des postes subalternes et leur existence est loin d'être simple.

    En Arabie saoudite, estimée comme le pays le plus conservatif au monde, les femmes ont des droits très limitées.

    Ce n'est que récemment que le gouvernement saoudien a autorisé les femmes à conduire une voiture et aux musiciens à se produire en direct, à la suite de réformes lancées par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Le pays se tourne vers le tourisme et le divertissement dans le but de diversifier son économie pour mettre fin à sa dépendance aux exportations de pétrole. En septembre, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud avait publié un décret autorisant les femmes à conduire, brisant une politique très ancienne considérée comme symbole de l'oppression.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    ambassadeur, ministère belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, Arabie Saoudite, Iran, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik