International
URL courte
793
S'abonner

La diplomatie belge a fait un geste significatif en chargeant deux femmes ambassadrices de représenter le Royaume dans les pays où la condition des femmes est difficile.

Le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders a approuvé la nomination de Dominique Mineur au poste d'ambassadrice de Belgique en Arabie saoudite et de Véronique Petit à celui d'ambassadrice en Iran, annoncent les médias locaux.

Ainsi, la Belgique devient le premier pays au monde à déléguer deux femmes à Riyad et à Téhéran pour les cinq prochaines années.

En Iran, les femmes restent souvent cantonnées à des postes subalternes et leur existence est loin d'être simple.

En Arabie saoudite, estimée comme le pays le plus conservatif au monde, les femmes ont des droits très limitées.

Ce n'est que récemment que le gouvernement saoudien a autorisé les femmes à conduire une voiture et aux musiciens à se produire en direct, à la suite de réformes lancées par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Le pays se tourne vers le tourisme et le divertissement dans le but de diversifier son économie pour mettre fin à sa dépendance aux exportations de pétrole. En septembre, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud avait publié un décret autorisant les femmes à conduire, brisant une politique très ancienne considérée comme symbole de l'oppression.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
ambassadeur, ministère belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, Arabie Saoudite, Iran, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook