Ecoutez Radio Sputnik
    La bande de Gaza

    Journée de mobilisation pour Jérusalem: le nombre de victimes augmente

    © REUTERS / Mohammed Salem
    International
    URL courte
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)
    150

    La colère continue de monter au Proche-Orient, où se multiplient les grands rassemblements contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, faisant de plus en plus de victimes et de blessés.

    Quatre Palestiniens ont été tués dans des heurts avec les forces israéliennes lors d'une nouvelle journée de mobilisation contre la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël, a rapporté Erab Elfokaha, porte-parole du Croissant rouge palestinien.

    Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi dans la bande de Gaza dirigée par le mouvement Hamas ainsi que des milliers à Jérusalem et en Cisjordanie occupée.

    Une partie d'entre eux sont ensuite allés au contact avec des soldats et policiers israéliens, indique l'AFP. Les forces de l'ordre ont riposté aux pierres jetées par des jeunes masqués par des tirs à balles réelles ou balles en caoutchouc et du gaz lacrymogènes à Ramallah, Bethléem, Hébron, Qalandiya et près de Naplouse, en Cisjordanie.

    Selon Erab Elfokaha, l'armée israélienne a tué deux Palestiniens dans la bande de Gaza. Un Palestinien de 29 ans a poignardé un policier israélien à la sortie de Ramallah et a été abattu, a indiqué la police israélienne. Le policier a été légèrement blessé. Un autre palestinien de 24 ans a été tué par balles lors de heurts à Anata, une localité entre Jérusalem et la Cisjordanie occupée.

    Plus de 140 personnes ont été blessées par balles à Gaza et des dizaines d'autres en Cisjordanie occupée, ont indiqué les secours.

    Le Président Donald Trump a annoncé le 6 décembre que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée de Tel Aviv. L'initiative a provoqué la colère dans de nombreux pays, en Indonésie, dans le monde arabe, ainsi que des émeutes dans les territoires palestiniens. Des heurts entre manifestants et forces de sécurité israéliennes ont fait au moins 1.100 blessés et au moins deux morts en Cisjordanie et à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

    À l'instar des manifestations qui ont embrasé le Proche-Orient, des habitants de capitales européennes, dont Berlin et Paris, sont descendus dans les rues la semaine dernière pour manifester contre la décision de Donald Trump. En Afrique, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté au Maroc en signe de soutien à la Palestine et contre la décision du Président américain au sujet de Jérusalem.

    Dossier:
    Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)

    Lire aussi:

    Plus de 300 Palestiniens blessés dans les heurts à Gaza, Jérusalem et en Cisjordanie
    Le bilan des victimes dans les affrontements palestino-israéliens s’alourdit
    Selon un ministre israélien, Trump a laissé ouvert le statut de Jérusalem-Est
    Tags:
    manifestation, Croissant-Rouge, Donald Trump, Proche-Orient, Cisjordanie, Jérusalem, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik