Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats afghans

    Les militaires afghans comptent sur l’aide de la Russie

    © AFP 2018 Farshad Usyan
    International
    URL courte
    10270

    L’Afghanistan demande à la Russie d’augmenter sa participation à la formation des officiers de l’armée afghane et à son armement en hélicoptères, a indiqué à Sputnik Dowlat Waziri, porte-parole du ministère afghan de la Défense.

    Kaboul souhaite intensifier sa coopération militaire avec Moscou, insistant sur le grand rôle que jouent les écoles militaires russes dans la formation des cadres des forces armées d'Afghanistan, a déclaré Dowlat Waziri à Sputnik.

    «À présent, de nombreux officiers […] suivent un stage de formation en Russie. Chaque année, 20 à 30 militaires afghans viennent en Russie et nous voudrions que leur nombre augmente», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

    Par ailleurs, il a salué la participation de la Russie à la réalisation de plusieurs projets en Afghanistan et démenti l'information, selon laquelle Kaboul renoncerait à l'utilisation d'hélicoptères russes.

    «Nous utilisons des hélicoptères russes, mais manquons de pièces détachées pour les réparer. Aussi, demandons-nous à la Russie de nous accorder une assistance en maintenance de matériel aérien […], notamment pour les appareils Mi-17 et Mi-35», a dit le porte-parole.

    Auparavant, les États-Unis avaient demandé à l'Afghanistan de renoncer aux hélicoptères russes, familiers pour l'armée afghane et ayant fait leurs preuves aux combats, en les remplaçant par des appareils américains. La Russie aide les forces de sécurité et l'armée afghanes dans la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue, menaces que les États-Unis n'ont pas réussi à écarter.

    Évoquant la récente offre d'aide pakistanaise dans la formation des cadres afghans, M.Waziri a relevé que Kaboul pourrait envoyer des militaires pour étudier au Pakistan sous certaines conditions.

    «Si les Pakistanais ne soutiennent pas les terroristes, démantèlent leurs centres et refusent de soutenir l'opposition [afghane, ndlr], nous ne verrons aucun obstacle à l'envoi de nos étudiants au Pakistan», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    L'Afghanistan a besoin des avions russes modernes, pas «de la ferraille américaine»
    Les USA obligeraient l’Afghanistan à renoncer à 50.000 Kalachnikovs, selon Lavrov
    Afghanistan: la politique US rend la Chine perplexe
    Tags:
    officiers, coopération, militaires, formation, opposition, hélicoptères, Mi-17, Mi-35, Sputnik, Dowlat Waziri, Kaboul, Pakistan, Afghanistan, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik