Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau iranien

    L’Iran conseille à la France de retrouver sa liberté d’action à l’internationale

    © REUTERS / Morteza Nikoubazl
    International
    URL courte
    29840

    L’Iran vient de conseiller à la France, si celle-ci veut toutefois retrouver son prestige sur la scène internationale, d’arrêter d’être un simple exécutant aux ordres des américains. C’est ce qu’a déclaré aujourd’hui, Ali Akbar Velayati, principal conseiller du guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei.

    N'appréciant pas les déclarations du Président français, Emmanuel Macron, et de son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, concernant la prétendue volonté de Téhéran d'assoir sa domination sur la région du Moyen-Orient ainsi que sur son programme balistique, les autorités iraniennes ont dénoncé ce dimanche l'attitude de Paris.

    «Si la France veut sauvegarder sa réputation internationale, elle ne doit pas juste se comporter comme un vassal des Américains et elle doit apprendre à ne pas exécuter les ordres de Trump en Europe, car en ce moment le président français fait exactement cela», a déclaré Ali Akbar Velayati, principal conseillé du guide suprême de la révolution iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, cité par l'agence Fars.

    «La France, malheureusement, a montré très peu de crédibilité envers l'Iran et ce de la révolution islamique jusqu'à aujourd'hui.», a-t-il ajouté.

    Les autorités iraniennes ont rejeté en novembre l'appel d'Emmanuel Macron en faveur de discussions sur les missiles balistiques de Téhéran, affirmant qu'ils servaient uniquement à la défense du pays et n'avaient de ce fait rien à voir avec l'accord sur le programme nucléaire de la république islamique.

    Pour rappel, contrairement à Donald Trump, Emmanuel Macron a réaffirmé en novembre dernier, l'attachement de Paris au respect de l'accord signé en 2015 sur le programme nucléaire iranien.

    Lire aussi:

    L’Iran maintiendrait ses «capacités balistiques» avec ou sans l’accord des États-Unis
    Khamenei sur Trump:«Il y avait peut-être une bonne dizaine de mensonges dans son discours»
    Téhéran annonce les conditions du retrait de ses troupes de Syrie et d’Irak
    Tags:
    liberté, politique internationale, diplomatie, Ali Akbar Velayati, Donald Trump, Emmanuel Macron, ayatollah Ali Khamenei, Jean-Yves Le Drian, Iran, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik