Ecoutez Radio Sputnik
    Les Nord-Coréens regardent le lancement d'un missile balistique

    Moscou sur la crise nord-coréenne: «Il est grand temps de délaisser la course aux menaces»

    © AP Photo / Kim Kwang Hyon
    International
    URL courte
    10212
    S'abonner

    «Elles ne mèneront à rien»: commentant la proposition américaine de renforcer encore les sanctions contre la Corée du Nord, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov, a déclaré dans une interview à Sputnik qu’il faudrait mettre fin à «la course aux menaces et à la pression.»

    «Dans la crise nord-coréenne, il faudrait passer à la recherche d'une solution politique et au dialogue au lieu de menacer de nouvelles sanctions», a déclaré à Sputnik le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

    «Il est dommage que cette composante, puissante, des demandes de pression supplémentaire sur Pyongyang soit réapparue dans la position américaine. Nous sommes convaincus que les sanctions, qu'elles soient adoptées par le Conseil de sécurité des Nations Unies ou les sanctions unilatérales plus illégitimes que Washington durcit et multiplie constamment, ne mèneront à rien», a insisté M. Riabkov.

    «Il est grand temps de délaisser la course aux menaces, à la pression, au chantage, à l'imposition de conditions préalables et de passer à la recherche réelle d'une solution politique», a souligné le vice-ministre des Affaires étrangères.

    Moscou espère que Washington et Pyongyang cesseront d'imposer plus de conditions pour la mise en place d'un dialogue et l'entameront réellement, a déclaré le responsable russe.

    D'après le ministre, Moscou est préoccupé par l'approche occidentale de la pression pour résoudre la crise nord-coréenne. La Russie met en garde tout le monde contre un tel développement de la situation et appelle à en peser les conséquences. Selon M. Riabkov, la feuille de route russo-chinoise devrait être une solution alternative pour la crise. Selon elle, la Corée du Nord devrait déclarer un moratoire sur les essais nucléaires et les lancements de missiles tandis que la Corée du Sud et les États-Unis devraient s'abstenir d'exercices dans la région.

    Tags:
    chantage, pressions, menace nord-coréenne, sanctions, Sergueï Riabkov, États-Unis, Russie, Moscou, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik