International
URL courte
8423
S'abonner

La publication par la journaliste Laura Halminen, du Helsingin Sanomat, d’un article sur un centre de renseignement finlandais qui aurait surveillé les forces armées russes de l’autre côté de la frontière lui a coûté une perquisition de la police sans aucune autorisation du tribunal.

La police finlandaise a perquisitionné le domicile de Laura Halminen, journaliste du journal Helsisngin Sanomat, au lendemain de la publication d'un article sur un centre de renseignement situé dans la ville de Tikkakoski (centre-sud) qui aurait espionné les forces armées russes.

Selon le média, la perquisition a eu lieu le dimanche 17 décembre. Les policiers ont saisi les téléphones personnels et de service de Laura Halminen, son PC, une tablette et plusieurs cartes mémoires.

La journaliste a fait savoir que les policiers ont perquisitionné chez elle sans avoir d'autorisation du tribunal.

Elle a ajouté avoir cassé le disque dur de son ordinateur pour détruire les informations qu'il contenait et protégé sa source de cette façon.

Le samedi 16 décembre, le journal Helsingin Sanomat a publié un article intitulé Un lieu secret en Finlande portant sur un institut de renseignement de Tikkakoski, dans le centre du pays, qui aurait surveillé les Forces armées russes déployées dans l'ancienne région militaire de Leningrad, en Russie.

Cette fuite a fait l'effet d'une bombe au plus haut niveau, étant même commentée par le Président du pays, Sauli Niinisto, et le ministre de la Défense, Jussi Niinisto, qui ont exhorté la police d'ouvrir une enquête afin d'établir comment les journalistes ont eu accès à cette information qui représente «un risque pour la sécurité de la République».

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
saisie, perquisition, Forces armées russes, Laura Halminen, Jussi Niinistö, Sauli Niinistö, Finlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook