Ecoutez Radio Sputnik
    Statue de la Liberté, les Etats-Unis. Image d'illustration

    Les menaces qui pèseraient sur le monde pendant ces 10 prochaines années

    CC0
    International
    URL courte
    10330

    L’agence Bloomberg sort la dernière édition de son Guide du pessimiste dans lequel il s’agit non seulement de prévoir les chocs potentiels de l'année prochaine, mais aussi d'examiner comment ils pourraient façonner la prochaine décennie.

    L'agence Bloomberg a publié les scénarios les plus pessimistes envisagés pour les 10 prochaines années.

    «Le monde est au seuil. La Corée du Nord menace de déclencher une guerre. Personne ne sait ce que Donald Trump fera ensuite… Les scénarios décrits ne sont pas des prévisions. Au contraire, ce sont des idées provocatrices destinées à vous faire réfléchir à la rapidité avec laquelle change notre monde», explique l'agence.

    L'éruption d'un volcan. Image d'illustration
    © REUTERS / Antara Foto/Tibta Perangin-angin
    La deuxième victoire électorale de Donald Trump est décrite comme le plus dangereux événement.

    «L'économie prospère. L'enquête de Robert Mueller [procureur enquêtant sur la soi-disant ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine de 2016, ndlr] ne trouve rien sur l'implication de Trump», poursuit Bloomberg.

    Au total, l'agence décrit huit scénarios pessimistes et les sept autres sont les suivants: «Les fake news tuent Facebook», «Le Bitcoin remplace les banques», «La Corée du Nord provoque une guerre, mais Kim Jong-un meurt», «Les socialistes prennent le pouvoir au Royaume-Uni», «Les retraités détruisent l'Europe», «La Chine déclenche une guerre commerciale», «Les voitures électriques mettent fin à l'ère pétrolière».

    Lire aussi:

    Pentagone: plusieurs scénarios militaires pour réduire au minimum la menace nord-coréenne
    Comment Pyongyang deviendrait le médiateur entre Donald Trump et Xi Jinping
    Garde la tête haute! Ces traits dont les pessimistes doivent être fiers
    Tags:
    prévisions, bitcoin, Donald Trump, Royaume-Uni, Corée du Nord, Europe, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik