International
URL courte
7226
S'abonner

Les réfugiés syriens souhaitant quitter le camp d’el-Rukban, à la frontière avec la Jordanie, seraient bloqués à la sortie du camp par des terroristes à proximité de la base militaire américaine d’al-Tanf, d’après une source de Sputnik.

Une bande d’hommes armés a bloqué plusieurs routes à la frontière syro-jordanienne et a interdit aux réfugiés de quitter le camp d’El-Rukban situé près d’al-Tanf, dans la zone de présence militaire américaine, a appris mardi Sputnik d’une source informée.

«Les terroristes de la Force du Martyr Ahmed al-Abdo ont mis en place des postes de contrôle près d’El-Tanf et empêchent les réfugiés du camp d’El-Rukban de quitter la zone de 55 km protégée par les Américains», a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Selon lui, les chefs terroristes ont également refusé de laisser passer les camions transportant des vêtements et des produits alimentaires aux réfugiés d’el-Rukban, parce que les camions avaient été envoyés par le gouvernement syrien.

«Quant aux Américains, ils ont refusé d’aider à acheminer l’aide humanitaire dans le camp», a-t-il ajouté.

Les réfugiés syriens hébergés dans le camp d’el-Rukban, à la frontière avec la Jordanie, avaient précédemment demandé aux autorités syriennes de régler la crise humanitaire provoquée par les activités des militaires américains.

Créé en 2014 à 18 km au sud de la ville d'al-Tanf, le camp de réfugiés d’el-Rukban s’est retrouvé en 2016 dans une zone de 55 km autour de la base militaire aménagée par le Pentagone à al-Tanf pour former et équiper des unités de l’opposition armée. Le camp, qui héberge environ 50.000 femmes et enfants de Raqqa et de Deir ez-Zor, se trouve actuellement sous le contrôle de formations armées illégales qui l’ont divisé en plusieurs secteurs.

Le 20 novembre dernier, la Russie a proposé au commandement militaire américain déployé à al-Tanf de créer ensemble des conditions favorables au transport sécurisé d’aide humanitaire à el-Rukban. La coalition internationale dirigée par les États-Unis a accepté cette proposition, tout en affirmant que Damas ne lui avait pas confirmé sa disposition de laisser passer les convois humanitaires.

Le ministère russe de la Défense a précédemment annoncé que les réfugiés d'al-Rukban étaient devenus une sorte de «bouclier vivant» pour les militaires de la base américaine d'Al-Tanf.


Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Escalade des tensions en Méditerranée orientale: la Turquie à l’offensive
Tags:
base militaire US, camp de réfugiés, réfugiés, Force du Martyr Ahmed al-Abdo, Rukban, Jordanie, Syrie, Al-Tanf
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook