International
URL courte
315
S'abonner

Les cas de choléra suspectés s'élèvent désormais à un million au Yémen, a annoncé à Sputnik une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Le nombre de personnes atteintes de choléra au Yémen a atteint le million, dont un tiers d'enfants, a annoncé jeudi à Sputnik la porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Iolanda Jaquemet.

«Les cas de choléra suspectés ont atteint la barre du million, ce qui amplifie les souffrances du pays pris dans une guerre brutale», a déclaré Mme Jaquemet.

En guerre depuis plus de deux ans, le Yémen a une population totale de 27,5 millions d'habitants, dont plus de 80% manquent de vivres, d'eau potable et d'accès aux soins médicaux.

Depuis le début de l'épidémie de choléra en avril dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a dénombré 2.219 décès, alors que la barre des 500.000 cas suspectés a été atteinte en août.

Début novembre, l'OMS a averti que la lutte contre le choléra au Yémen risquait de subir «un revers sérieux» si le blocus du pays se poursuivait.

L'Arabie saoudite dirige depuis 2015 une coalition militaire qui combat les insurgés Houthis présents dans une grande partie du Yémen. Elle impose un blocus à son voisin et n'autorise la livraison que de cargaisons humanitaires et commerciales après inspection.

Selon les estimations de l'Onu, le conflit yéménite a fait plus de 8.750 morts, dont de nombreux civils. La coalition affirme pour sa part avoir tué 11.000 insurgés depuis mars 2015.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
crise humanitaire, Houthis, blocus, choléra, coalition arabe, OMS, Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Iolanda Jaquemet, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook