Ecoutez Radio Sputnik
    L'Assembée générale de l'Onu

    L'Assemblée générale adopte la résolution contre la décision de Trump sur Jérusalem

    © AFP 2019 EDUARDO MUNOZ ALVAREZ
    International
    URL courte
    501305
    S'abonner

    L'Assembée générale de l'Onu a approuvé à une large majorité des voix la résolution contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, rejetant ainsi le choix de Donald Trump, a signalé le correspondant de Sputnik.

    Le projet de résolution contre la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu a été adopté jeudi à une large majorité des voix des membres de l'Assemblée Générale de l'ONU, selon le correspondant de Sputnik. 128 pays ont voté en faveur de la résolution, neuf contre, 35 autres se sont abstenus.

    Tous les membres permanents du Conseil de sécurité, à l'exception des Etats-Unis, se sont prononcés pour l'adoption du document. Les neuf opposants à cette résolution sont les Etats-Unis, Israël, le Guatemala, le Honduras, les Iles Marshall, la Micronésie, le Nauru, le Palau et le Togo. L'Argentine, le Bénin, le Canada, la Croatie, la Lettonie, le Mexique, la Roumanie et d'autres pays encore ont décidé de s'abstenir. 21 pays n'ont pris part au vote, n'exprimant aucune attitude à l'égard du projet de résolution. Parmi eux, la Géorgie, l'Ukraine, la Mongolie, la Moldavie et la Zambie.

    Selon le porte-parole du Président palestinien Mahmoud Abbas, Nabil Abou Rdainah, le «vote est une victoire pour la Palestine»: «Nous allons poursuivre nos efforts aux Nations unies et dans tous les forums internationaux pour mettre fin à cette occupation et pour créer notre Etat palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale», a-t-il déclaré.

    Selon le document, «toutes les décisions ou actions qui prévoient un changement du caractère, du statut ou de la composition démographique de la ville sainte de Jérusalem, n'ont aucune valeur juridique, sont invalides et doivent être annulées». La résolution exige qu'«aucun pays» «n'accepte aucune mesure ou action qui va à l'encontre des résolutions» du Conseil de Sécurité des Nations unies.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a, quant à lui, espéré que l'administration américaine prendrait en considération le résultat de ce vote et reviendrait sur sa «déplorable décision».

    Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rejeté cette résolution, martelant que «Jérusalem était toujours et sera la capitale de notre pays».

    Le dirigeant américain avait auparavant promis de couper toute aide financière aux pays qui voteraient en faveur de la résolution qui condamnait sa décision.

    Plus tôt dans la semaine, le projet de résolution du Conseil de sécurité de l'Onu contre la décision du Président américain sur Jérusalem a été bloqué par les États-Unis. Les 14 autres membres du conseil ont soutenu le projet de résolution, proposé par l'Égypte, mais l'ambassadrice des États-Unis Nikki Haley y a opposé son veto.

    Le 6 décembre dernier, le Président américain Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée. L'initiative a provoqué la colère du monde arabe et des émeutes dans les territoires palestiniens.

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Le Kremlin dévoile qui a interrompu le tête-à-tête entre Poutine et Zelensky à Paris
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    soutien, reconnaissance, projet de résolution, vote, Assemblée générale des Nations unies, Jérusalem, Israël, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik