Ecoutez Radio Sputnik
    60e anniversaire de l'armistice de la guerre de Corée

    Kim Jong-un se prononce sur le danger nucléaire immédiat qui guette les USA

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    411074

    Le développement rapide des forces nucléaires militaires de la Corée du Nord aurait profondément affecté la politique internationale et l’environnement stratégique, estime Kim Jong-un face à la rhétorique agressive de Donald Trump à l’égard de Pyongyang.

    «Notre République est devenue un État stratégique capable de représenter une menace nucléaire immédiate pour les États-Unis, et personne au monde ne peut nier ce fait», a déclaré le dirigeant nord-coréen, cité par l'agence centrale de presse nord-coréenne.

    Selon Kim Jong-un, la Corée du Nord a fait des progrès considérables en dépit des sanctions internationales.

    Les autorités américaines seraient en train d'élaborer des scénarios de frappe sur des sites militaires nord-coréens, avait auparavant annoncé The Telegraph se référant à des sources proches du dossier.

    Selon le média, la Maison-Blanche a fortement accéléré la préparation d'une solution militaire, ces derniers mois, craignant un échec de la solution diplomatique.

    De l'avis de la Maison-Blanche, la force militaire doit montrer à Kim Jong-un que l'Amérique est «sérieuse» dans son intention d'arrêter le développement des programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

    Le secrétaire d'État américain Rex Tillerson avait déclaré précédemment que Washington ne renonçait pas à la diplomatie pour résoudre le problème entourant le programme nucléaire nord-coréen mais mettrait la pression sur Pyongyang jusqu'à ce qu'il accepte de se mettre à la table de négociations.

    Lire aussi:

    Les USA envisageraient des plans d’attaque militaire contre la Corée du Nord
    Trêve olympique: la pacification de la Corée du Nord va-t-elle durer?
    Comment Washington attise le militarisme en Corée du Nord
    Tags:
    nucléaire, Kim Jong-un, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik