Ecoutez Radio Sputnik
    En plein interrogatoire, le chat d’Assange apparaît en cravate

    WikiLeaks offre deux pièces de ses «crypto-chatons» à Donald Trump et Hillary Clinton

    © Photo. Youtube / capture décran
    International
    URL courte
    150

    WikiLeaks aurait fait son entrée dans le monde de la crypto-monnaie. Ce site fondé par le lanceur d’alertes Julien Assange vient de déclarer la création de la crypto-chaton, et il en a même fait cadeau de deux pièces) Donald Trump et Hillary Clinton, les deux ex-rivaux de la présidentielle américaine de 2016.

    Décidément WikiLeaks ne manque pas d'imagination. Il vient de présenter, via un jeu sur la chaîne d'éthereum, aux deux anciens rivaux de la présidentielle américaine, Donald Trump et Hillary Clinton — une paire de chatons de crypto-monnaie virtuelle. Les «chats» négociables valent
    potentiellement des milliers de dollars.

    ​Construit sur la chaîne d'éthereum, un registre numérique centralisé qui suit les transactions de crypto-monnaie, le jeu Crypto-chatons implique la négociation d'actifs numériques. Dans ce cas, les actifs sont des «chats numériques collectionnables et reproductibles». L'application avait été créée plus tôt cette année par Axiom Zen.

    Dans un communiqué, WikiLeaks a dévoilé son intention de mettre aux enchères une «corbeille» de chats virtuels issus de sa première génération de Crypto-chatons, M. WikiLeaks et Mme WikiLeaks.

    Deux de ces chatons virtuels, qui font partie du rugissant marché des Crypto-chatons, d'une valeur de 17 millions de dollars, ont été «offerts» au Président américain Trump et à l'ancienne secrétaire d'État Clinton.

    Bitcoin
    © REUTERS / Dado Ruvic/Illustration
    Selon WikiLeaks, ces chatons virtuels sont évalués à plusieurs milliers de dollars, et bien que le Président ne soit pas enclin à accepter de cadeaux, le soi-disant «Tender Tabby» de Trump deviendra légalement une propriété fédérale s'il le fait.

    Julian Assange, a déclaré que le produit de la vente aux enchères des chatons allait «responsabiliser» l'organisation.

    «La cryptographie ne transforme pas seulement le système financier mondial, elle génère une innovation créative dans une vaste gamme d'interactions humaines. WikiLeaks aime les chats et veut aider à introduire les crypto-monnaies et les contrats intelligents dans le courant dominant», a fait savoir Julien Assange dans un communiqué.

    «Les donateurs et les amateurs de crypto-kitty peuvent responsabiliser WikiLeaks en faisant une offre pour l'un de nos chatons cryptographiques pure race et mignons. Les nouveaux venus apprendront à se servir de la blockchain, acquerront leur toute première crypto-monnaie et pourront même faire des bénéfices», a-t-il ajouté.

    Basé à Vancouver, Axiom Zen affirme que l'objectif du nouveau jeu est «d'explorer le concept de rareté numérique (…) et de rendre la technologie blockchain accessible aux consommateurs de tous les jours».

    De nombreux chats virtuels sont évalués à plus de 100 000 $, selon le site en ligne, cryptokitties sales (ventes de crypto-chatons).

    Lire aussi:

    Des internautes ont dépensé 2,2 M EUR au jeu Cryptokitties
    La Bundesbank dit «niet» au bitcoin et à d’autres crypto-monnaies dans la zone euro
    Bitcoin: considérations et paradoxes politiques
    Tags:
    cadeau, WikiLeaks, Donald Trump, Julian Assange, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik