Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe des Affaires étrangères

    Corée du Nord: Moscou appelle à «donner l'occasion de travailler à la diplomatie»

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    837

    Le règlement effectif de la situation autour de la Corée du Nord demande des approches créatives et non des algorithmes obsolètes, estime le vice-représentant permanent de la Russie à l'Onu, Vladimir Safronkov.

    En commentant le nouveau durcissement des sanctions à l'égard de Pyongyang décidé ce vendredi par le Conseil de sécurité de l'Onu, Vladimir Safronkov a déploré que l'appel de la Russie à trouver une «alternative raisonnable et réaliste à la logique catégorique des sanctions » n'ait pas été entendu.

    «Nous devons abandonner les algorithmes obsolètes, qui se sont avérés inefficaces pour résoudre la question nucléaire de la péninsule coréenne et d'essayer de la résoudre à l'aide d'approches créatives», a-t-il déclaré, s'exprimant vendredi lors de la session du Conseil de sécurité de l'Onu après l'adoption de la résolution sur les sanctions.

    Le représentant de la Russie a proposé de résoudre le problème coréen par la méthode du dialogue et des négociations.

    «Des mesures urgentes sont nécessaires pour établir un dialogue politique afin d'éviter des scénarios catastrophiques qui entraîneront des conséquences irréparables. L'option militaire n'est pas viable. Nous sommes obligés de donner l'occasion de travailler à la diplomatie», a déclaré M.Safronkov.

    «L'unité est importante, mais non seulement en faveur des sanctions, mais aussi à l'appui d'un règlement politique », a souligné le diplomate avant d'ajouter que la Russie «exige de tous les côtés l'ouverture à un véritable dialogue politique».

    Le document adopté aujourd'hui par le Conseil de sécurité prévoit de réduire les livraisons de pétrole brut et raffiné de presque 90%. Les approvisionnements en produits pétroliers ne doivent pas excéder les 4 millions barils par an. Selon la résolution, tous les fournisseurs de pétrole de la Corée du Nord devront informer l'Onu de leurs livraisons.

    Dans le document, le Conseil de sécurité de l'Onu condamne «avec la plus ferme des résolutions» le tir de missile du 29 novembre et souligne sous forme d'ultimatum que la Corée de Nord «n'effectuera plus de tirs avec l'utilisation de la technologie des missiles balistiques, d'essais nucléaires et toute autre provocation.»

    En outre, il est désormais interdit d'exporter en Corée du Nord certains minéraux, produits chimiques et alimentaires, ainsi que certains équipements électriques.

    Lire aussi:

    Trump sur les sanctions contre la Corée du Nord: le monde ne veut pas la mort
    Washington recourra à la force face à Pyongyang en cas de besoin
    Pékin dit «non» aux nouvelles sanctions US à l’encontre de Pyongyang
    Tags:
    Vladimir Safronkov, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik