International
URL courte
21751
S'abonner

Malgré le fait que les militaires ukrainiens ne respectent pas le trêve de Noël récemment conclue entre Kiev et les Républiques autoproclamées du Donbass, le Président ukrainien assure que les armes létales que son pays s'apprête à recevoir des États-Unis seront utilisées exclusivement pour se défendre contre l'agression russe.

Le Président ukrainien Petro Porochenko s'est félicité de la décision de l'administration américaine de fournir à son pays des armes létales. Selon lui, elles ne seront utilisées que pour défendre son pays contre l'agression russe.

«Les armes américaines ne seront pas placées entre les mains des soldats ukrainiens pour qu'ils mènent des offensives, mais pour qu'ils repoussent activement les agresseurs, protègent les soldats et les civils ukrainiens et défendent de manière légitime et efficace leur pays conformément à l'Article 51 de la Charte des Nations unies. C'est aussi un vaccin transatlantique contre le virus de l'agression russe», écrit-il sur sa page Facebook.

L'administration du Président Trump a déjà approuvé un projet de livraison à l'Ukraine d'armes létales, dont des missiles antichar Javelin. Après une approbation formelle du Président, le projet sera soumis au Congrès qui devrait l'examiner au bout d'un mois et le soumettre à l'approbation du département d'État.

Kiev cherche depuis trois ans à obtenir des armes létales des États-Unis. Actuellement, l'aide militaire de Washington se limite, officiellement, à la fourniture d'uniforme, d'équipements et à la formation des soldats de la Garde nationale ukrainienne.

Moscou et la plupart des politiques européens s'opposent à des livraisons d'armes létales à Kiev, jugeant que cela entraînerait une nouvelle escalade du conflit dans l'est de l'Ukraine.

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Les caméras du domicile de Gérard Depardieu, mis en examen pour viols, montrent une rencontre avec une jeune actrice
Ces départements français sous «surveillance renforcée»
Tags:
armes létales, Petro Porochenko, Ukraine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook