Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane

    Le «seul jeu en ville»: le prince saoudien appelle Abbas à accepter le plan de paix US

    © AFP 2018 Alain Jocard
    International
    URL courte
    38462

    Le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salmane, s’est entretenu avec Mahmoud Abbas pour discuter du conflit israélo-palestinien dans le contexte des tensions accrues avec les États-Unis, suite à la décision de ces derniers de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

    Mohammed ben Salmane Al Saoud, prince héritier d'Arabie saoudite et ministre de la Défense, veut convaincre le Président de l'État de Palestine, Mahmoud Abbas, d'accepter le plan de paix américain, a indiqué le portail Middle East Eye, citant des sources officielles.

    Selon ces dernières, Mohammed ben Salmane a souligné que Washington était «le seul jeu en ville», en précisant qu'aucune autre puissance ne pourrait amener une solution viable au conflit israélo-palestinien qui dure depuis des décennies.

    «Les États-Unis sont les seuls à avoir une influence réelle sur Israël, c'est le seul pays qui peut faire pression sur Israël dans tout processus de paix et personne d'autre ne peut le faire, ni l'UE, ni la Russie et ni la Chine», a-t-il déclaré.

    Le plan, présenté par le Président des États-Unis, précise que Jérusalem, que les Palestiniens considèrent comme la capitale de leur futur État indépendant, et la question des réfugiés feraient l'objet de pourparlers ultérieurs entre les deux parties.

    Mahmoud Abbas, selon les mêmes sources, était au courant de la proposition de Washington, mais l'a rejetée car il la considère comme un duplicata du plan du Premier ministre israélien Netanyahou.

    Cependant, le dirigeant palestinien aurait clairement affirmé lors de sa dernière rencontre avec les autorités saoudiennes:

    «Si les États-Unis sont prêts à déclarer que le processus de paix est basé sur la solution à deux États sur les frontières de 1967, y compris Jérusalem-Est, nous sommes prêts à nous engager immédiatement, mais s'ils veulent nous entraîner vers la version israélienne de la paix, nous ne pouvons pas le faire».

    Et d'ajouter que Mahmoud Abbas avait souligné que les États-Unis ne seraient plus en mesure de parrainer les négociations du conflit le plus explosif du Moyen-Orient.

    Le long conflit israélo-palestinien a vu une augmentation des tensions après que le Président Trump a décidé de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Cette décision a provoqué des manifestations populaires anti-israéliennes et anti-Trump à travers tout le Moyen-Orient.

    Lire aussi:

    «Trump est prêt au dialogue avec Mahmoud Abbas, et Poutine joue le rôle d'intermédiaire»
    Washington contre le plan de Mahmoud Abbas pour le processus de paix au Proche-Orient
    Abbas à Bruxelles, Pence à Jérusalem: des alliances trop inégales!
    Tags:
    accord de paix, paix, ville, jeu, Mahmoud Abbas, Mohammed Ben Salmane, États-Unis, Palestine, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik