International
URL courte
12431
S'abonner

Bien que la situation en Syrie ne demande pas à l'heure actuelle la présence élargie de ses forces armées, la Russie ne cesse pas de combattre le terrorisme dans le pays, estime Vladimir Poutine.

Le retrait du contingent russe de Syrie ne signifie pas que la Russie abandonnera sa lutte contre les terroristes dans la région, a souligné le Président russe lors de la réunion avec les dirigeants des chambres de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie.

«En effet, il n'y a pas un grand besoin pour une utilisation élargie des forces armées de la Fédération de Russie en Syrie comme c'était le cas avant. Nous y avons deux bases et nous continuons à lutter contre le terrorisme, y compris sur le territoire syrien. Si cela est nécessaire, nous y travaillerons point par point», a déclaré le Président.

Le 11 décembre, intervenant devant les militaires russes sur la base de Hmeimim, le Président Poutine a ordonné le retrait du contingent russe de ce pays proche-oriental, et ce, après la défaite définitive de l'organisation terroriste Daech.

Maintenant, selon Moscou, il est nécessaire d'élaborer la Constitution de la Syrie le plus tôt possible et de former un gouvernement de transition. À cette fin, il est proposé de tenir le Congrès pour le dialogue national syrien, prévu à Sotchi au début de 2018, afin que les Syriens eux-mêmes puissent parvenir à un accord sur toutes ces questions.

Lire aussi:

Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
«Deuxième vague» de coronavirus: réalité ou psychose?
Tags:
Vladimir Poutine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook