International
URL courte
9132
S'abonner

Des combattants de Daech se cachent dans le camp de réfugiés d’El-Rukban à la frontière entre la Syrie et la Jordanie, selon Adel Hadj, coordinateur du processus de paix et de la sécurité dans les régions frontalières de la province de Homs.

«D'après mes informateurs se trouvant dans le camp, il y a un groupe de combattants qui se nomme Nouvelle armée syrienne. Ses effectifs ne sont pas importants. Il est formé de combattants qui ont fui Daech (après la défaite en Syrie, ndlr) et de réfugiés forcés à prêter allégeance à ce groupe», a-t-il déclaré devant la presse.

Selon M. Hadj, des mercenaires étrangers ont également été repérés à El-Rukban. Ce camp de réfugiés est situé dans une zone de sécurité non loin de la base aérienne américaine d'al-Tanf, déployée illégalement en avril 2017 sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme.

Créé en 2014 à 18 km au sud de la ville d'al-Tanf, le camp de réfugiés d'El-Rukban s'est retrouvé en 2016 dans une zone de 55 km autour de la base militaire aménagée par le Pentagone à al-Tanf pour former et équiper des unités de l'opposition armée. Le camp, qui héberge environ 50.000 femmes et enfants de Raqqa et de Deir ez-Zor, se trouve actuellement sous le contrôle de formations armées illégales qui l'ont divisé en plusieurs secteurs.

Les chefs terroristes refusent de laisser passer les camions transportant des vêtements et des produits alimentaires aux réfugiés d'el-Rukban, du fait que les camions aient été envoyés par le gouvernement syrien.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
Tags:
base aérienne, combattant, camp de réfugiés, Daech, Al-Tanf
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook